L'insuffisance rénale chez le chat : une affection fréquente qui se soigne bien

Publié par le 2 mars 2016

Les reins sont les organes les plus fragiles chez le chat. Chez les félins, l'insuffisance rénale chronique est une maladie irréversible. Elle est foudroyante mais peut être réversible si soignée à temps.

L'insuffisance rénale chez le chat : une affection fréquente qui se soigne bien

Le risque d'insuffisance rénale chez le chat

Les reins jouent le rôle de filtres et permettent d'éliminer les déchets de l'organisme. Ainsi purifié, le corps peut alors fonctionner normalement. Lorsque les reins se mettent à dysfonctionner, c'est tout le système qui est mis en danger. Souvent, la maladie survient chez les vieux chats dont les reins se mettent à ne plus remplir leur rôle. Peu à peu, le corps est saturé de toxines et la santé du chat se dégrade.


L'insuffisance rénale aiguë : l'important c'est de réagir vite

Il arrive que la maladie se déclenche de manière très soudaine, sans élément précurseur. Tout à coup, votre chat ne veut plus manger, il est atteint de diarrhées et se met à vomir. Son haleine est saturée d'urine car son corps ne parvient plus à éliminer l'urée. Votre chat ne va plus dans sa litière. Emmenez-le d'urgence chez le vétérinaire, car il souffre atrocement. En l'absence d'un traitement rapide, votre chat présentera des symptômes neurologiques, sous forme de spasmes ou de somnolence. A ce stade, il ne pourra plus s'en sortir.

Le vétérinaire met en place un traitement à base de diurétiques, afin de forcer les reins de votre chat à éliminer les toxines au plus vite. Il traite en outre les symptômes tels que les vomissements et les diarrhées pour que le chat ne soit pas déshydraté. Lorsque le traitement réussit, l'insuffisance disparaît totalement. En accompagnement de tout traitement, il est important de limiter l'apport alimentaire en protéines et en phosphore afin de ne pas surcharger l'activité rénale.

L'insuffisance rénale chronique : plus fréquente chez les sujets âgés

Elle atteint généralement les chats âgés dont les reins sont fatigués et ne jouent plus leur rôle. Progressivement, ils éliminent moins bien les toxines et le chat s'empoisonne progressivement. Petit à petit, vous constatez que votre animal augmente sa ration d'eau mais urine moins souvent. A mesure qu'il souffre, il se tient en retrait de la vie familiale, vomit de temps en temps et a des épisodes de diarrhées. Votre chat se déshydrate progressivement. A ce stade, si vous ne l'avez pas déjà emmené chez le vétérinaire, une visite s'impose.

Le diagnostic s'effectue au moyen d'analyses sanguines, dosant le taux de créatinine du chat. Les traitements essaient de soulager votre animal qui souffre beaucoup. Il est alors important d'analyser les causes possibles de cette insuffisance. S'il s'agit de kystes génétiques, d'une glomérulonéphrite ou d'une hypertension artérielle, le traitement ne sera pas le même. Il est pourtant primordial de traiter la maladie en même temps que les symptômes. Plus on attend et plus le pronostic est négatif, car un rein insuffisant est atteint de manière irréversible.

Avec un traitement adapté, on peut maintenir le quotidien de votre chat. A ce stade, il est important de posséder une assurance pour animal de compagnie, puisque les frais engagés sont souvent très importants. Pour en savoir plus sur les remboursements opérés par les assurances santé pour animaux

Comment prémunir votre chat contre l'insuffisance rénale ?

Il n'existe ni vaccin ni traitement préventif contre l'insuffisance rénale. En revanche, si vous connaissez l'hérédité de votre chat et qu'il provient d'une lignée dans laquelle il y a déjà eu des cas d'insuffisance rénale, il est important de le faire suivre de très près. L'amyloïdose et la maladie polykystique sont héréditaires.

En complément, quel que soit le passé de votre animal, il est toujours important d'être attentif à son comportement afin de détecter le moindre écart. Si vous constatez une augmentation de la soif ou une diminution des urines, ne tardez pas. Vous pourrez ainsi sauver ses reins de dommages irrémédiables.