Mon assurance est-elle différente selon la race de mon chien ou de mon chat ?

Publié par le 24 juin 2015

Pour souscrire une assurance santé, votre animal doit répondre à des critères d'âge mais sa race détermine aussi le prix de cette mutuelle. En effet, tous les chiens et chats ne sont pas égaux face à la maladie. Des lors, les assurances spécialisées sont susceptibles de faire varier les prix selon que vous êtres propriétaire d'un labrador ou un bouledogue, d'un persan ou un chartreux. 

Mon assurance est-elle différente selon la race de mon chien ou de mon chat ?

On rappelle que certaines races de chiens ou chats sont plus sensibles à certaines pathologies que d'autres. Ces dernières peuvent entrainer des frais de vétérinaires élevées et des traitements médicaux lourds et coûteux.

Quelques euros de différence entre les races de chien ou de chat

Les assurances santé pour animaux appliquent donc des tarifs différents selon les races. Par exemple :

  • Chez les chiens. Un bouledogue français, enclin aux maladies cardio-vasculaires, peut se voir appliquer un tarif supérieur, soit 2 à 3 €/ mois de plus qu'un yorkshire alors qu'ils ont le même âge (moins de 1 an).

La taille de votre chien n'a parfois pas d'influence sur le prix de votre assurance. En effet, il n'existe pas de différence de prix entre le labrador et le yorkshire du même âge malgré un physique qui les oppose.

  • Pour les chats, les frais de santé sont généralement moins courants donc le prix de leur assurance est moins élevé. Pourtant, il existe des différences quand il s'agit des chats de race, plus disposés à développer des maladies.

Pour exemple, il faut compter 2 à 3 €/mois de plus pour assurer un chat persan de moins d'un an alors que l'assurance santé d'un chat est en moyenne de 8 €. Dans une formule haut de gamme, les primes d'assurance sont même plus élevées (environ 10 € d'écart entre un persan et un chartreux lorsqu'ils sont âgés de 5 ans)

D'autres facteurs ont une incidence sur le prix

On souligne que l'âge de votre animal influence le prix de votre assurance. En effet, les assureurs estiment que les risques de maladies sont plus importants au-delà de 5 ans. Certaines compagnies appliquent donc des surprimes ou refusent de souscrire un contrat d'assurance santé (à partir 7 ans).

On note également que le lieu de résidence est un élément qui rentre en compte dans le calcul de votre prime. Les compagnies estiment qu'un animal dont la niche se situerait dans le jardin d'une maison de province représente un risque plus élevé que celui qui vite dans un appartement parisien.

Pour en savoir plus les conditions de souscription d'une mutuelle pour animaux : voir l'article