Pourquoi souscrire à une assurance pour votre chinchilla ?

Publié par le 27 avril 2016

Le chinchilla fait partie des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) . C'est un petit animal nocturne qui aime jouer et se dépenser. De santé robuste, il n'est toutefois pas à l'abri de maladies passagères ou spécifiques à sa race. Lorsque vous décidez d'adopter un chinchilla, n'oubliez pas de prendre une assurance santé afin de l'accompagner sereinement pour les 15 à 20 années que vous passerez ensemble. Nous faisons le point sur la santé du chinchilla.

Pourquoi souscrire à une assurance pour votre chinchilla ?

L'alimentation du chinchilla doit être surveillée

C'est le point le plus sensible de cet animal. Vous devrez surveiller l'alimentation de votre chinchilla, la fréquence de ses repas, les quantités ingérées ainsi que ses déjections, afin d'être sûr que tout se déroule normalement.

Si votre chinchilla se met à cesser de s'alimenter, il se peut qu'il présente une malocclusion dentaire. Cela est fréquent, votre animal a une pousse irrégulière de ses dents, ce qui lui provoque des douleurs au moment de se nourrir. Vous devez l'emmener chez le vétérinaire afin qu'il égalise la longueur de ses dents du haut et du bas.

Très souvent, votre petit ami aura aussi des diarrhées, sa flore intestinale étant très instable. Elles peuvent être bénignes et traduisent une mauvaise alimentation. Réduisez ses friandises et privilégiez les granulés au vert. Lorsqu'il est constipé, vous devez augmenter sa ration d'eau. Si cela persiste, filez chez le vétérinaire qui lui prescrira un traitement adapté à base de lavements.

Pour tous ces traitements, une assurance santé spéciale chinchilla vous proposera un remboursement sous la forme d'un pourcentage car les visites chez le vétérinaire répondent à une maladie ou une urgence. Autrement dit, vous amenez votre animal chez le vétérinaire de votre choix, il le soigne et vous réglez la facture. Cette dernière doit être envoyée ensuite à l'assurance santé qui déclenchera un remboursement, de 50 à 100 % selon la formule choisie.

Des maladies de peau très fréquentes chez le chinchilla

La teigne et la gale sont des infections parasitaires classiques chez cet animal. Elles provoquent des démangeaisons et pertes de poils importantes. Si votre chinchilla a fréquenté des congénères et qu'il s'est battu, les morsures peuvent se transformer rapidement en abcès.
Si votre petit ami se met à ronger sa fourrure, allant jusqu'à ôter des morceaux entiers de son habit, cela témoigne d'une pathologie de l'anxiété : carence alimentaire, stress, mauvaise hygiène, bruit... peuvent être à l'origine de ce mal-être.

Dans tous les cas, vous devrez consulter votre vétérinaire qui selon les pathologies pourra proposer un traitement médicamenteux, des bains antifongiques ou antiparasitaires. Des injections d'antibiotiques seront certainement nécessaires, voire de la chirurgie si les lésions sont trop importantes. Il saura aussi vous aider à comprendre ce qui ne va pas chez votre chinchilla car c'est un professionnel de la santé animale. Toutes ces interventions - y compris la chirurgie, les radios, analyses, consultations en urgence - votre assurance santé les prendra en charge avec un remboursement sous la forme d'un pourcentage prévu au contrat.

Les problèmes liés à la reproduction

Les chinchillas sont très souvent sujets à la fausse couche. Lorsque la grossesse arrive à terme, il est fréquent que votre animal ne puisse pas mettre bas. En théorie, chaque petit sort individuellement environ toutes les 15 minutes. Si cela met plus d'une heure et que votre animal est en souffrance, ne tardez pas et emmenez-le aux urgences vétérinaires.

Mais ce n'est pas tout, la femelle chinchilla a souvent des problèmes de mammite, ce qui l'empêche d'allaiter. Vous devez alors consulter votre vétérinaire et supplémenter les bébés avec des biberons de lait adapté.
Attention, le chinchilla étant un animal où les problèmes liés à la reproduction sont très fréquents, il se peut que les contrats d'assurance santé en fassent des exclusions aux prises en charge C'est pourquoi avant de souscrire, il faudra vérifier si les interventions visant à aider votre chinchilla à se reproduire ne seront pas intégralement à votre charge.

Assurance santé pour chinchilla : quelle prise en charge ?

Votre chinchilla est un animal solide en comparaison à bon nombre de NAC qui eux sont à surveiller de très près. Malgré tout, si votre chinchilla tombe malade, les frais engendrés seront importants car les vétérinaires spécialisés pratiquent généralement des tarifs en rapport avec leur spécialisation.
Les assureurs proposent généralement une formule unique pour les chinchillas, 25 € par mois en moyenne, avec des remboursements de l'ordre de 80 %, un plafond annuel autour de 1000 € (limite des remboursements sur une année) et une francise annuelle (somme forfaitaire déduite du premier remboursement de l'année) d'environ 100 €.

A partir d'un contrat milieu de gamme (base de remboursement 80 % + forfait prévention 100 €), voici les remboursements possibles pour une année de soins pour un chinchilla (prix moyens constatés) :

  • Stérilisation femelle : 180 - 100 € de forfait prévention = reste à charge 80 €
  • Traitement malocclusion dentaire (chirurgie et médicaments compris): 230 € x 80 % = 184 € remboursés
  • Traitement abcès cutané (consultations, analyses et médicaments) : 160 € x80 % = 128 € remboursés

Reste à charge pour 570 € dépensés sur l'année : 158 €