Pourquoi souscrire à une assurance pour votre furet?

Publié par le 26 avril 2016

Petit animal au pelage doux, apprivoisé par l'homme depuis l'Égypte ancienne, le furet est un adorable compagnon. Joueur, câlin, un peu voleur et parfois coquin, il a une santé délicate. C'est pourquoi dès son plus jeune âge il faudra être très attentif au moindre signe de faiblesse et ne jamais hésiter à prendre rendez-vous chez le vétérinaire. Pour vous aider à supporter les dépenses de santé de votre furet, une mutuelle spécialisée est peut-être la solution. Explications.  

Pourquoi souscrire à une assurance pour votre furet?

Des vaccins à jour : la clé pour un furet bien protégé

Tout comme le chien, le furet peut contracter deux grandes maladies qui mettront ses jours en danger très rapidement : la rage et la maladie de Carré. Comme il n'existe aucun traitement, il faudra alors euthanasier votre furet pour éviter qu'il ne souffre de la maladie de Carré ou qu'il ne contamine d'autres êtres vivants avec la rage.

Il existe un vaccin pour chacune de ces deux maladies que vous pouvez réaliser dès l'âge de 6 semaines. A noter que le vaccin contre la maladie de Carré doit faire l'objet d'un rappel annuel. Si vous possédez une assurance pour votre furet, il est probable que ces injections soient prises en charge par le forfait de prévention, de 50 à 150 € par an selon les formules.

Par ailleurs, si vous êtes atteint du virus de la grippe, sachez que votre furet pourra l'attraper. Inversement, il sera contagieux et risquera de vous contaminer. Soyez vigilant car c'est une pathologie récurrente chez cet animal. Dès les premiers symptômes (fatigue, abattement, anorexie, écoulement nasal), emmenez-le chez le vétérinaire et isolez-le le temps qu'il guérisse. La consultation et les soins, eux, seront remboursés à hauteur du pourcentage prévu au contrat, 80 % en moyenne pour les assurances adaptées aux furets et aux NAC en général .

Attention, contrairement à l'homme il n'existe pas de vaccin spécifique au furet contre la grippe, il est d'ailleurs déconseillé de le faire.

Les bactéries sont les ennemies du furet

Très sensible aux mycobactéries, le furet peut contracter la mycobactériose. Cette maladie n'est pas fréquente mais très grave et également transmissible à l'homme sous le nom de zoonose. Les symptômes sont semblables à ceux de la tuberculose. Bronchite chronique, toux pouvant aller jusqu'à des vomissements, sont des signes à ne pas négliger.

Ne tardez pas et consultez votre vétérinaire qui devra conduire une série d'examens pour poser un diagnostic sûr. Les consultations, même en urgence, les analyses de sang et les médicaments administrés à votre furet seront remboursés par son assurance santé.

Le furet a également l'estomac fragile. La bactérie Helicobactère crée gastrites et ulcères qu'il faut rapidement traiter après fibroscopie. De la même manière, votre furet peut être infecté par un coronavirus. Logé dans la paroi intestinale, il provoque de violentes diarrhées qui peuvent être fatales si vous n'aidez pas votre animal à se réhydrater au plus vite. Attention aussi à la salmonellose si vous donnez des aliments frais et crus à votre petit compagnon. 

De nature curieuse, le furet a tendance à tout ingérer, et quand il s'agit de nourriture ou d'eau contaminée, il existe des maladies parasitaires fréquentes appelées giardiose ou coccidiose qui provoquent des troubles digestifs, voire un amaigrissement. Le diagnostic se fera par examen des selles et le traitement est à base d'anti-parasitaires pendant environ 2 semaines. Il vous faudra également désinfecter avec soin son lieu de vie.

Autre conséquence de cette curiosité, qui consiste chez le furet à explorer son environnement avec son museau, une sensibilité particulière aux petites infections respiratoires, type rhinite. Les poussières inhalées peuvent provoquer des épisodes de toux, de nez qui coule et d'allergies. Généralement cela est traité avec des anti-biotiques ou anti-inflammatoires.

Vérifiez aussi le plus régulièrement possible le pelage de votre petit protégé, profitez de moments de jeu pour cela. Si vous sentez la présence de nodules ou tuméfactions, prenez rendez-vous chez le vétérinaire. Les furets ont souvent des tumeurs cutanées, bénignes la plupart du temps. Si elles s'avèrent malignes, il faudra les traiter avec de la chimiothérapie. Tous les actes médicaux, des analyses sanguines aux rayons, en passant par la chirurgie, vous seront remboursés par le pourcentage prévu au contrat.

Assurance santé pour furet : quelle prise en charge ?

En moyenne, une assurance pour furet coûte 20 €/mois avec des remboursements à hauteur de 80 %, une plafond annuel s'élevant à 800 € (somme maximale des remboursement sur une année), une franchise annuelle d'environ 100 € (participation forfaitaire déduite du premier remboursement de l'année) et un forfait de prévention lui aussi de 100 €.

A partir d'un contrat milieu de gamme (base de remboursement 80 % + forfait prévention 100 €), voici les remboursements possibles pour une année de soins pour un furet (prix moyens constatés) :

  • Vaccin Carré-rage : 40€ - 100 € = reste 60 € sur forfait de prévention
  • Puce électronique : 45 € - 60 € = reste 15€ sur forfait de prévention
  • Consultation d'urgence (analyses de sang et d'urine + médicaments compris): 160 € x 80 % = 128 € remboursés
  • Chirurgie abcès (consultations, analyses et traitement post-opératoire compris) : 220 € x80 % = 176 € remboursés

Reste à charge pour 465 € dépensés sur l'année : 76 €

Pour tout savoir sur les furets et comment en prendre soin, rendez-vous sur le site du "Club Français des Amateurs du Furet".