Pourquoi souscrire à une assurance pour votre labrador ?

Publié par le 4 juillet 2016

Le labrador est depuis de nombreuses années une des stars dans les foyers français. S'il peut paraître dissipé de prime abord, une éducation ferme dès son plus jeune âge est essentielle, il se révèlera être un chien extraordinairement attachant. Infatigable joueur, le labrador est un animal très intelligent et très proche des enfants. Relativement robuste, il présente malgré tout de petites faiblesses qu'une bonne assurance santé permet de minimiser. Explications.

Pourquoi souscrire à une assurance pour votre labrador ?

La délicate dysplasie de la hanche ou du coude

En observant votre labrador, vous constatez qu'il se déplace d'une manière curieuse, pire il boîte. Votre chien a du mal à se lever, il devient paresseux, refuse de monter les escaliers... Une visite chez votre vétérinaire s'impose avec un diagnostic qui mettra bien souvent le doigt sur une dysplasie de la hanche.
La dysplasie de la hanche est une maladie fréquente chez le labrador qui prend sa source dans un relâchement des ligaments, puis détériore le mouvement entre la tête du fémur et sa cavité, et se termine en une arthrose douloureuse et invalidante. Malgré son caractère héréditaire, il est important de la diagnostiquer le plus tôt possible.
Par ailleurs, pour protéger votre meilleur ami, surveillez son poids et imposez lui un minimum d'exercice, sans pour autant le pousser jusqu'à l'épuisement : sa puissante musculature soutiendra ses articulations et retardera les causes génétiques.

De la même manière, votre labrador pourra présenter une dysplasie du coude. Un peu plus rare, cette maladie affecte les pattes avant et peut se révéler très tôt, moins de 10 mois parfois. Il est important de faire dépister votre animal le plus tôt possible chez votre vétérinaire car une chirurgie pratiquée assez tôt permet d'enrayer le processus.

Que ce soit pour le coude ou la hanche, corriger une dysplasie par chirurgie est un acte qui peut revenir cher. C'est pourquoi une assurance santé pour chien peut être utile car elle vous remboursera (en partie ou en totalité suivant la formule retenue) l'opération, mais aussi les examens préopératoires et les soins post-opératoires.
Attention, dans certains contrats, une pathologie aussi courante que la dysplasie de la hanche ou du coude peut faire partie des exclusions. Autrement dit, si votre chien est atteint, vous ne pourrez obtenir une prise en charge.

Les indispensables vaccins

Comme tous les chiens, votre Labrador devra être vacciné contre les maladies canines communes. Vers l'âge de 5 semaines, vous devez le vacciner contre la rage, la maladie de Carré, la toux du chenil.
Pour effectuer ces vaccins et leurs rappels annuels, une mutuelle pour animaux peut vous aider. Généralement, elle accorde somme forfaitaire (forfait annuel de prévention) dont le montant varie de 50 à 150 € suivant les formules.
Attention, si votre chien bénéficie d'une assurance santé et qu'il contracte une maladie parce que ses vaccins ne sont pas à jour, vous ne pourrez réclamer une prise en charge.

Citons également comme pathologie assez fréquente chez le labrador, l'hépatite de Rubarth, une maladie virale qui touche en particulier le foie et les yeux. Elle est extrêmement contagieuse, peut se révéler mortelle et peut laisser des séquelles visibles notamment au niveau des yeux.
Même si cette maladie ne figure pas dans le bouquet habituel des vaccinations, elle fait l'objet d'un vaccin que nous vous recommandons, surtout si votre labrador est amené à fréquenter d'autres congénères. Là encore le vaccin peut être pris en charge par le forfait annuel de prévention.

L'atrophie de la rétine

L'atrophie progressive de la rétine est une maladie récurrente chez le Labrador. Il s'agit d'une dégénérescence de la rétine qui peut se déclarer dans les 7 premières années de vie de votre animal. Dès l'instant où votre animal en est atteint, l'issue est sinistre : il deviendra aveugle.
L'atrophie centrale progressive est semblable en bien des points à l'atrophie progressive de la rétine, pourtant, elle peut-être soignée si elle est prise à temps. Il est très important de pratiquer des dépistages réguliers sur votre labrador afin de prévenir une éventuelle cécité. Un signe qui peut vous mettre la puce à l'oreille : votre chien voit de plus en plus mal dans le noir.

Parfois, une cataracte peut être l'un des symptômes de cette atrophie rétinienne : vous constatez que le cristallin de votre chien devient progressivement blanchâtre. Dans ce cas, l'opération chirurgicale est la seule solution. Votre assurance vous couvrira selon la formule que vous avez choisie à condition qu'elle ne fasse pas partie des exclusions. A vérifier dans le contrat à la signature.

Assurance santé pour labrador : quelles prises en charge ?

Souscrire à une assurance santé pour votre labrador ne demande que peu d'informations (âge, race, sexe, type d'identification, coordonnées du propriétaire).
Hormis quelques exclusions - les individus les plus jeunes (- de 3 mois) ou les plus vieux (+ de 7 ans), ceux déjà malades au moment de la souscription et ceux non pucés ou tatoués - tous les labradors peuvent être assurés. A vérifier à la souscription :

  • le pourcentage de remboursement (la part prise en charge par l'assurance sur vos factures vétérinaires)
  • la présence ou non d'une forfait annuel de prévention
  • la répartition entre soins courants et soins de prévention (quels soins sont remboursés sous la forme d'un pourcentage ou d'un forfait annuel ?)
  • le montant du plafond annuel de remboursement (somme au-delà de laquelle on ne peut demander une prise en charge)
  • le contrat prévoit-il une franchise par acte/par an/pas de franchise ?
  • les exclusions de certaines maladies

A partir d'un contrat milieu de gamme (base de remboursement 80 % + forfait prévention 100 €), voici les remboursements possibles pour une année de soins pour un labrador (prix moyens constatés) :

  • Chirurgie de la hanche (consultations, prothèse, rééducation comprises) : 1500 € x80 % = 1200 € remboursés
  • Traitement d'un abcès (consultation + analyses + médicaments) : 185 € x80% = 148 € remboursés
  • Détartrage et polissage dents : 140 € -100 € du forfait prévention = reste 40 € à votre charge
  • Reste à charge pour 1825 € dépensés sur l'année : 377 €