Pourquoi souscrire à une assurance pour votre perroquet ?

Publié par le 26 avril 2016

L'oiseau roi des ménages, dont on apprécie le plumage et le fort caractère, reste un animal très fragile. Son régime alimentaire doit être strict, son environnement impeccable et c'est un oiseau qui doit être stimulé car il a une forte tendance à la dépression. Adopter une des 300 espèces de perroquet, c'est s'engager et cela peut aussi passer par la souscription à une mutuelle spécialisée. Explications. 

Pourquoi souscrire à une assurance pour votre perroquet ?

Le perroquet : menacé par de nombreux parasites

Cela fait plusieurs jours que votre perroquet ne cesse de se gratter à coup de bec. Il a perdu l'appétit et son attention est focalisée sur ses plumes ? Mais après une inspection des plumes de votre oiseau, vous n'avez rien remarqué d'anormal. C'est peut-être le pou rouge. Il s'agit d'un parasite particulièrement petit et vorace qui se nourrit de l'épiderme des oiseaux.

En réalité, le pou rouge est un minuscule acarien dépourvu de couleur, qui devient rouge après ingestion de son hôte, et même noir lorsqu'il est en cours de digestion. Le pou rouge peut facilement venir coloniser l'homme, c'est pourquoi, il faut absolument lutter contre ce parasite qui se reproduit très vite.

Pour l'éradiquer, votre vétérinaire vous proposera un traitement des plumes de votre perroquet ainsi que la désinfection minutieuse de toute sa cage. Attention, ce n'est pas le seul parasite qui peut menacer votre perroquet, c'est pourquoi vous devez veiller à un entretien minutieux de son environnement.

S'il y a parasite, la consultation, les analyses de sang et les médicaments pour soigner votre bel emplumé seront pris en charge par une mutuelle spéciale perroquet . En cas d'accident ou de maladies, les frais vétérinaires sont remboursés en moyenne à 80 % pour les grands oiseaux.

Les virus propres au perroquet

Votre perroquet est aussi susceptible de contracter 3 grands virus : le virus de Pacheco, le virus du bec et des plumes, et le polyomavirus. Les symptômes du virus de Pacheco peuvent osciller entre rien du tout et la dépression, l'anorexie, la diarrhée sanguinolente, ou la perte d'équilibre.

Dans tous les cas, les symptômes ont pour conséquence une mort assez rapide, dans les quelques jours qui suivent les premiers signes de faiblesse. Contre cette maladie, il existe un vaccin efficace que vous pouvez demander à votre vétérinaire.

Le virus du bec et des plumes est une affection fréquente chez les jeunes perroquets, qui peut s'avérer chronique chez les adultes. Petit à petit, l'oiseau perd ses plumes. La mort peut survenir plusieurs années après le premier contact avec le virus. Il est à noter que l'oiseau est alors très contagieux.

Attention, surveillez votre perroquet car il peut s'arracher ses plumes lui-même, voire se mutiler en cas de dépression grave. C'est un animal qui demande un environnement calme et pourtant il doit être stimulé par la parole, les jeux et doit pouvoir sortir de sa cage, marcher et même voler. Un animal bien dans sa tête c'est aussi la clé pour qu'il soit plus solide face aux agressions extérieures.

Le polyomavirus présente des symptômes analogues mais peut être contenu grâce à un vaccin très efficace. Si votre oiseau n'a pas eu d'injection, il reste très exposé puisque le virus est contagieux et présent dans les poussières de l'air.

Sachez que tous les vaccins peuvent être pris en charge par une assurance santé pour animaux, le perroquet étant rangé parmi les nouveaux animaux de compagnie, cherchez alors une mutuelle pour les NAC . Le remboursement des vaccins entre dans la catégorie des soins de prévention qui font l'objet d'un forfait annuel, en moyenne 100 €.

Assurance santé pour perroquet : quelle prise en charge ?

Les oiseaux comme le perroquet étant moins nombreux dans les foyers que les chiens et les chats, les offres d'assurance santé sont logiquement moins nombreuses.

Les assureurs ont tendance à proposer des formules de moyenne gamme avec un tarif unique : à partir de 25 € par mois. A ce prix-là, vous bénéficierez en moyenne d'un remboursement des soins à hauteur de 80 %, d'un forfait annuel de prévention de 100 €, d'une franchise annuelle de 100 € (participation forfaitaire en plus des cotisations, déduite du premier remboursement de l'année) et le plafond annuel (somme maximale des remboursements par année) devrait s'élever à 1000 €.

A partir d'un contrat milieu de gamme (base de remboursement 80 % + forfait prévention 100 €), voici les remboursements possibles pour une année de soins pour un perroquet (prix moyens constatés) :

  • Traitement d'une crise intestinale (consultation d'urgence + prise de sang + médicaments) : 140 € x 80% = 112 € remboursés
  • Chirurgie abcès (traitement complet) : 180 € x 80 % = 144 € remboursés
  • Injection vaccin : 50 € - 100 = reste 50 € sur le forfait de prévention

Reste à charge pour 370 € dépensés sur l'année : 64 €