Santé animale : Tous nos conseils pour préparer l’hiver

Publié par le 24 septembre 2015

L'automne est là et avec lui des températures plus fraîches. Et comme nos animaux ont un pelage fourni, on peut facilement croire qu'ils vont bien supporter la saison froide. S'il ne faut surtout pas les enfermer ou modifier radicalement leur alimentation, quelques gestes simples leur permettront de mieux supporter l'hiver qui arrive. Nos conseils. 

Santé animale : Tous nos conseils pour préparer l’hiver

Une hygiène parfaite

S'il s'agit d'un chien ou d'un chat aux poils foisonnants, ce n'est pas le moment de le tondre ! Car son pelage le protège à la fois du froid et de l'humidité. Ne toilettez pas non plus votre chien avant de sortir : pour qu'il ne se retrouve pas dehors alors qu'il est encore mouillé. Lui aussi peut attraper un coup de froid, et se mettre à éternuer et tousser.
De même après une promenade sous la pluie, en rentrant donnez-lui éventuellement une douche chaude, en tout cas essuyez-le bien au moyen d'une serviette éponge que vous aurez posé au chaud avant de partir. Puis laissez-le s'installer près d'une source de chaleur.

Le plus important est d'examiner ses coussinets. Le froid, la neige, le sable ou le sel peuvent provoquer des crevasses très douloureuses. En rentrant, rincez-les soigneusement et appliquez une pommade nourrissante ou une solution tannante.
Et pour ceux qui souhaiteraient offrir un manteau à leur compagnon, sachez qu'il est vraiment utile aux chiens de petite taille qui sont généralement plus sensibles au froid et à l'humidité. S'il faudra vérifier que le manteau ne le serre pas trop, il faudra surtout veiller à ce qu'il lui couvre bien le ventre, une partie plus sensible que le dos en réalité.


Faut-il renforcer sons alimentation ?

S'il se dépense beaucoup, passe chaque jour des heures dehors à courir dans le froid, en rentrant il peut en effet profiter d'une gamelle mieux remplie. Ajoutez y une alimentation spécifique pour le sport et l'effort. Elle contient plus de protéines pour renforcer l'apport énergétique.
Au contraire si votre animal reste des heures allongé à la maison, et ne sort que quelques minutes de temps en temps, nul besoin de le nourrir plus. Il est capable de supporter une légère baisse de la température sans avoir à manger davantage. Le risque serait alors de lui faire prendre du poids, ce qui n'est pas meilleur pour lui que pour les humains.

L'astuce bien-être

Si vous habitez une région froide et que votre animal adore vivre dehors, en prévision des températures basses, ajoutez dès à présent de la levure de bière à sa nourriture. Elle contient des vitamines B (1,2,3,5,6 et 9), des minéraux, du zinc, du phosphore, du magnésium, de la lécithine et des acides aminés. Elle va renforcer son poil et favoriser la pousse et la bonne qualité de sa fourrure.


Pas de pause pour les puces et autres parasites en hiver 

Même en hiver, ne cessez pas d'appliquer vos insecticides habituels (sprays ou pipettes). Et de bien continuer à nettoyer ses couvertures, coussins, fauteuils et tapis préférés. Car les puces adorent passer la saison froide, au chaud, dans les poils de votre animal. Elles pondent sur un coussin ou un fauteuil et les larves sauteront sur lui à la première occasion.
Enfin, si votre animal attrape froid et s'affaiblit, il risque d'être un sujet idéal pour attraper, en plus, des parasites internes. Il faut donc le vermifuger, voire le vacciner pour éviter les maladies contagieuses.

Pour rappel, il n'y a pas de vaccin obligatoire pour les animaux de compagnies, excepté la rage pour les chiens de catégories 1 et 2 et si vous l'emmenez en voyage. Pour autant les vaccins sont conseillés par les vétérinaires, notamment contre la maladie de Carré et la parvovirose, toutes deux contagieuses et difficiles à soigner.
Si vous disposez d'une mutuelle pour animaux, les vaccins seront prix en charge par le forfait prévention.

Pour en savoir plus sur la prise en charge des soins de prévention : voir l'article