Santé animaux : Comment gérer la perte des poils de l’automne ?

Publié par le 6 octobre 2015

Votre chien ou votre chat sème des poils partout dans la maison ? C'est normal, l'automne est la pleine période de la mue pour nos chers compagnons. Quelle en est la cause ? Comment réagir ? Ce à quoi il faut être attentif ? Tous nos conseils pour le bien-être de votre animal. 

Santé animaux : Comment gérer la perte des poils de l’automne ?

Une réaction tout à fait normale

A l'instar du printemps où il prend son pelage d'été (plus léger), l'automne est l'occasion pour votre chien ou votre chat de prendre son pelage d'hiver (plus dense). Quelques rongeurs comme le lapin prennent aussi leurs « habits chauds » à l'automne. C'est une réaction naturelle causée en partie par la baisse des températures mais surtout en raison de la luminosité, elle aussi est réduite. Le phénomène touche davantage les animaux qui ont l'habitude d'évoluer en extérieur, ceux qui restent à l'intérieur ont plus tendance à perdre leurs poils en continu dans l'année.
La quantité de poils qui tombent varie bien entendu d'un individu à l'autre, la longueur et l'épaisseur de la fourrure sont déterminantes. Certains propriétaires peuvent devoir faire face à un phénomène impressionnant avec de véritables montagnes de poils qui volent partout.

Le brossage est essentiel

C'est pourquoi brosser son animal quotidiennement pendant cette période est primordial. Non seulement cela permet de contrôler la chute à un endroit donné, mais aussi de limiter dans le temps la mue.
En effet, si vous procédez à un brossage en extérieur, vous éviterez que votre chien ou votre chat ne dépose ses poils morts partout dans la maison, notamment sur le canapé et les textiles. Cela ne vous dispensera pas de passer l'aspirateur tous les jours afin d'assainir l'environnement intérieur, surtout si des personnes sont allergiques.
Par ailleurs, aider les poils à tomber avec une brosse (différente selon le pelage, demandez conseil à votre vétérinaire ou en animalerie) accélère le processus. Attention, votre geste doit être léger en intensité car il ne s'agit pas d'arracher les poils. Enfin, brosser son animal tous les jours c'est être sûr que celui-ci ne les avale pas pendant sa toilette. Les bourres peuvent perturber son transit.

Un moment privilégié et de prévention

Faites du brossage un moment de proximité et de tendresse avec vote animal, où il prendra du plaisir. Mais il ne s'agit pas seulement d'un instant « beauté » destiné à défaire les nœuds de son pelage. Les propriétaires doivent en profiter pour vérifier que les traitements antiparasitaires sont à jour et que des organismes étrangers n'ont pas élu domicile sur l'animal.
La mue ne doit pas occasionner de plaques rouges ou de démangeaisons, voire de zones entièrement à découvert. Autrement il s'agit d'une allergie ou d'une infection qui nécessitera une consultation chez un praticien.  

Pour en savoir plus sur comment bien choisir son vétérinaire : voir l'article