Stériliser mon chien ou mon chat : Combien ça coûte ? Quel remboursement ?

Publié par le 28 mai 2015

Il est possible pour un chien ou un chat de vivre sans jamais se reproduire. La stérilisation de votre compagnon peut d'ailleurs éviter certaines maladies et comportements agressifs. Cette opération est courante mais coûteuse, et dans ce cas-là posséder une bonne mutuelle pour animaux peut être d'une aide précieuse. 

Stériliser mon chien ou mon chat : Combien ça coûte ? Quel remboursement ?

La stérilisation est recommandée aux animaux avant l'arrivée de leurs premières chaleurs, vers l'âge de 6 mois, ou à la fin de leur croissance. Cette opération doit être envisagée le plus tôt possible pour qu'elle porte ses fruits.

Pour les mâles, la stérilisation consiste en l'ablation des deux testicules (castrations). Pour les femelles, il existe deux manières, soit par ovariectomie (retrait des ovaires), soit par hystérectomie (retrait de l'utérus).

Cette intervention est aussi utile pour réguler les naissances, mais aussi les comportements agressifs (bagarres, fugues) ou désagréables (malpropreté, marquages urinaires). Elle permet également d'éviter certaines maladies graves et lourdes à traiter (tumeurs mammaires, prostate).

D'après certaines études, la stérilisation peut prolonger la durée de vie de votre compagnon à 4 pattes.

UNE CHIRURGIE PRÉVENTIVE

La stérilisation est une initiative coûteuse, selon l'âge de l'animal. En effet, plus il est jeune, moins le prix de l'acte chirurgical est onéreux : de 100 € à 300 € en moyenne suivant la taille et l'âge de l'animal.

La stérilisation peut être prise en charge en intégralité par l'assurance santé de votre animal, si elle permet de résoudre un problème de santé déjà présent. Sinon, elle est considérée comme une intervention de prévention et dans ce cas-là la majorité des mutuelles spécialisées propose un remboursement non sous la forme d'un pourcentage mais d'un forfait annuel, de 50 € à 100 € en moyenne.

A noter pour finir que la plupart des assureurs santé pour animaux fixent même un âge limite pour pratiquer cette intervention.