Typhus du chat : comment lutter contre cette maladie grave ?

Publié par le 2 mars 2016

Également appelé panleucopénie féline, le typhus du chat est une maladie qui se rapproche de la parvovirose canine. Cette maladie est toutefois assez rare aujourd'hui grâce à la vaccination efficace qui fait partie du bouquet de vaccins habituels.

Typhus du chat : comment lutter contre cette maladie grave ?

Comment se manifeste le typhus du chat ?

Le parvovirus FPV, responsable du typhus, se répand par contamination directe : soit le chat entre en contact avec le sang, les selles, l'urine ou la salive d'un animal contaminé, soit il est infesté de puces porteuses d'un sang contenant le parvovirus. Dès lors que le FPV entre dans l'organisme du chat, il se fixe aux leucocytes et se met à transiter dans l'organisme. Il peut atteindre tous les organes ou se fixer particulièrement dans la zone intestinale ou dans la moelle épinière. Dans ce cas, on parle d'entérite et de leucopénie.

Si un chat est atteint, il faut immédiatement l'isoler et le soulager autant que possible. Veillez à bien vous désinfecter lorsque vous quittez l'animal, car vous pouvez être vous-même porteur de la maladie et contaminer les autres chats. Le diagnostic est établi par radio intestinale, bilan sanguin ou échographie abdominale.

Les symptômes du typhus du chat

  • La forme aigüe : Les symptômes sont des diarrhées et vomissements, ainsi qu'une forte fièvre, un abattement important du chat et une perte d'appétit. Rapidement, votre chat va perdre du poids et mourir de déshydratation et de surinfection bactérienne si rien n'est fait.
  • La forme suraiguë : Elle touche surtout les jeunes chatons contaminés par le placenta de leur mère ou dans un environnement collectif. Il n'est pas possible d'intervenir car il s'agit d'un typhus fulgurant qui terrasse l'animal en quelques heures.
  • b>La forme subaiguë : C'est la moins grave de toutes les formes. Celle-ci peut être guérie si elle est traitée à temps. On constate des diarrhées et vomissements qu'il faut traiter d'urgence afin que le chat ne se déshydrate pas.

Des traitements souvent inefficaces ?

Aucun traitement n'a été trouvé de manière efficace à ce jour. Il existe néanmoins des soins palliatifs pour traiter les symptômes et soulager l'animal. Dans le cas de la forme subaiguë, le traitement contre la déshydratation permet à l'organisme du chat de se défendre et d'évacuer progressivement le virus. Il sera alors hospitalisé et placé sous perfusion pour qu'on lui administre du liquide en permanence. On pourra alors lui donner un traitement antiviral sous la forme de 5 injections successives. Il arrive que ce traitement donne lieu à une disparition temporaire des symptômes, induisant alors un typhus chronique.

La plupart du temps, un chat atteint du typhus est condamné. Dans 90 % des cas, le chat ne parvient pas à se remettre sur pattes. C'est la raison pour laquelle il est important de procéder à la vaccination de votre animal de compagnie.

Le vaccin, le seul traitement efficace

Le vaccin contre le typhus du chat est efficace à 100 % et va protéger votre animal. Vous pouvez faire vacciner votre chat à partir de 8 semaines. Le vaccin s'effectue en 2 injections espacées de 3 semaines. Il est efficace dès la seconde injection. Il est recommandé de réaliser un rappel chaque année mais en général, votre chat est protégé pendant 2 ans. A noter que le vaccin fait partie des soins de prévention dont la prise en charge par une assurance santé pour animaux est partielle, généralement sous la forme d'un forfait annuel. Pour en savoir plus sur la prise en charge des vaccins par une mutuelle pour les chats

Si un cas de typhus se déclare dans votre entourage et que votre chat n'est pas encore vacciné, faites-le au plus vite et maintenez-le à l'écart de ses congénères. Il est à noter que le typhus fait partie des maladies rédhibitoires. Cela signifie que si vous constatez que votre chat est malade après l'avoir acheté, vous pouvez demander l'annulation de la vente.