Vers une nouvelle aide financière pour les chômeurs seniors

Publié par le 28 juillet 2015

En novembre dernier lors d'un passage télévisé, François Hollande faisait mention de différents projets en faveur des chômeurs seniors. Ces travailleurs qui ont suffisamment cotisé mais qui n'ont pas l'âge légal pour prendre leur retraite. Plus de six mois après, ces projets refont parler d'eux avec la création d'une aide financière spécifique. Explications.

Des propositions en faveur des chômeurs seniors

Tout remonte au mois de novembre 2014. François Hollande est convié à répondre aux questions de Français en face en face lors d'un prime-time à la télévision. Une émission où il se retrouve notamment face à Joëlle Mediavilla. Cette sexagénaire est alors dans une situation bien représentative des difficultés éprouvées par les chômeurs ayant suffisamment cotisé mais n'ayant pas atteint l'âge de la retraite. Deux solutions sont alors évoquées par le Chef de l'État : la création « d'emploi aidé » ou la mise en place d'une allocation propre aux chômeurs seniors.

L'emploi aidé reprend le modèle des contrats aidés déjà existants et qui facilitent l'accès à l'emploi à des chômeurs longue durée ou à des personnes résidant en zone urbaine sensible. L'idée proposée est alors de créer un contrat de la sorte spécifiquement pour les chômeurs proches de la retraite. Cette proposition a néanmoins été abandonnée en raison de la complexité de son application. Le projet de l'allocation revient au centre de tous les débats avant de refaire, publiquement, parler de lui le 20 mai dernier.

Une nouvelle aide financière

Le mercredi 20 mai dernier, François Rebsamen, ministre du Travail, a officiellement annoncé la création de l'aide évoquée par le Président de la République lors du passage télévisé cité précédemment. Les chômeurs de 60 ans, ayant les cotisations nécessaires mais pas l'âge requis pour leur retraite, ne seront plus en reste. Et pour cause, ils pourront désormais percevoir une prime mensuelle de 300 euros. Cette dernière pourra ainsi s'ajouter à l'Allocation spécifique de solidarité ainsi qu'au Revenu de Solidarité Active (RSA). Une aide qui vient combler le vide laissé par la suppression de l'Allocation équivalent retraite (AER), une subvention qui permettait aux chômeurs âgés de faire la jonction entre fin du chômage et retraite. En effet, en 2011 l'AER avait été remplacée au profit de l'Allocation Transitoire de Solidarité (ATS), une aide aux conditions d'éligibilité beaucoup plus strictes. Ainsi, de nombreux chômeurs seniors s'étaient retrouvés dépourvus d'aides financières spécifiques à leur situation. Une période financièrement compliquée pour certains et aggravée par le report de l'âge de la retraite après la réforme de 2010. Selon les dires du ministre du Travail « près de 37 000 personnes » seraient concernées par cette nouvelle aide.

Source : www.radiancehumanis.com