Assurance habitation pas cher : quelles sont les astuces pour faire des économies ?

Publié par le 31 mai 2012

Assurer votre habitation est une nécessité. La question est de savoir comment obtenir la prime d'assurance la moins chère. Beaucoup de gens ne savent pas vraiment comment obtenir le meilleur prix, et ils oublient qu'ils peuvent comparer facilement sur Internet afin d'obtenir une assurance habitation pas chère avec un bon niveau de couverture.

Vous n'entreriez pas dans un magasin avec un bandeau sur les yeux pour acheter un produit au hasard ? Alors, pourquoi souscrire une assurance pour votre maison aveuglément, sans faire jouer la concurrence et sans comparer les garanties, les possibilités de réduction, et les montants de couverture ? Même si les taux d'assurance sont toujours basés sur différents facteurs de risque, chaque compagnie d'assurance évalue les risques de sinistres à un degré différent. Ce sont des choses à se rappeler lorsque vous décidez de comparer les assurances habitation en ligne.

Voici 8 astuces pour faire des économies sur le montant de votre prime d'assurance habitation.

  1. Comparez en fonction de vos attentes
  2. Evaluez la valeur de vos biens au plus juste
  3. Analysez les niveaux de franchises pour faire jouer la concurrence
  4. Pensez aux dispositifs anti-incendie et anti-vol pour faire baisser votre prime
  5. Traquez les garanties de confort
  6. Faîtes évoluer votre contrat d'assurance habitation
  7. Regroupez vos contrats dans une même compagnie d'assurance
  8. Privilégiez le prélèvement automatique annuel

1. Comparez en fonction de vos attentes

En assurance habitation, les garanties obligatoires ou incontournables ne seront pas les mêmes selon votre profil et le type de logement que vous souhaitez assurer. Faîtes d'abord le point sur les garanties qui sont essentielles à vos yeux. Dans un objectif d'économiser, regardez également les exclusions de contrat que vous êtes prêt à accepter.

Ensuite, essayez d'obtenir des devis assurance habitation de différentes compagnies. Cela vous donnera une idée sur ce que chaque entreprise peut vous apporter en termes de garantie et de prix. Pour trouver une multirisque habitation moins chère, il faut comparer une multitude d'offres et de tarifs, de sorte que vous serez sûr de faire le meilleur choix au moment de souscrire.

Vous pouvez faire le choix de vous déplacer ou de téléphoner à différentes compagnies d'assurance. Pour plus de simplicité, sachez que vous pouvez aussi utiliser un comparateur d'assurances indépendant. Un bon comparateur vous restitue les offres de compagnies d'assurance de renommée mais aussi de petits assureurs fiables. Pour faire des économies, commencer donc par comparer les assurances habitation à l'aide d'un formulaire à remplir en seulement quelques petites minutes.

Si vous en avez la possibilité, la meilleure solution est de souscrire une assurance modulable : elle vous permettra de souscrire une formule de base et d'ajouter uniquement les options de garantie dont vous avez besoin.

2. Evaluez la valeur de vos biens au plus juste

Sachez que le montant de l'évaluation des biens assurés est non seulement déterminant en cas de sinistre, mais aussi pour votre cotisation. Il s'agit donc d'estimer vos biens de manière précise. Votre capital mobilier à évaluer comprend les meubles, l'électroménager, mais aussi les vêtements, le matériel de loisirs, les objets de valeur etc. Faîtes le tour des différentes pièces de votre logement et dressez un inventaire détaillé et chiffré.

Il est parfois intéressant de surestimer légèrement votre capital mobilier pour anticiper l'éventuelle acquisition de biens de valeur. Toutefois, veillez à être précautionneux car une trop grande surestimation aura des conséquences sur le montant de votre cotisation.

D'autre part, si chiner et parcourir les brocantes est votre passion, choisissez un mode d'indemnisation « vétusté déduite » ou « valeur d'usage » plutôt qu'un remboursement en « valeur à neuf ». Une dépréciation du bien sera prise en compte pour calculer les indemnités en cas de sinistre, mais votre prime d'assurance sera réduite.

3. Analysez les niveaux de franchises pour faire jouer la concurrence

La franchise est un élément qui a un fort impact sur le montant de la cotisation. Il s'agit de la somme qui reste à votre charge après un sinistre. Les contrats sans franchise ou avec une faible franchise sont évidemment plus chers que ceux où vous serez remboursé seulement à partir de plusieurs centaines d'euros.

Une franchise haute peut donc vous permettre de faire des économies. Pour autant, ce n'est pas toujours la bonne solution. Au regard de la somme que vous auriez à débourser en cas de sinistre, il est souvent préférable de souscrire un contrat avec une franchise moyenne (env. 100-200 euros).

4. Pensez aux dispositifs anti-incendie et anti-vol pour faire baisser votre prime

Dans une habitation, plus le risque de dégâts est important, plus la cotisation est élevée. Des dispositifs contre les risques de vol ou d'incendie peuvent ainsi réduire votre cotisation.

Tout d'abord, retenez qu'aujourd'hui tous les logements doivent être équipés d'un détecteur de fumée. Toutefois, sachez que votre assureur ne peut à ce jour se prévaloir du défaut d'installation d'un détecteur de fumée pour ne pas vous indemniser en cas de sinistre. En revanche, la présence d'un dispositif anti-incendie relié à une alarme peut réduire le montant de votre prime.

Quant aux risques de vol et de cambriolage, les assureurs proposent souvent des réductions de cotisation en contrepartie de la mise en place de dispositifs anti-vol. Par exemple, vous pouvez être sollicité pour mettre des barreaux aux fenêtres si votre logement urbain est au rez-de-chaussée ou pour installer un système d'alarme si votre maison se situe à la campagne.

Renseignez-vous sur les différents équipements qui peuvent réduire votre prime, d'autant qu'ils peuvent être rapidement amortis. De plus, les assureurs les exigent souvent pour une bonne prise en charge en cas de sinistre.

5. Traquez les garanties de confort

Pour réduire votre prime, vous avez intérêt à analyser en détail le contenu de votre contrat d'assurance habitation. Demandez-vous si vous avez besoin de toutes les options incluses, et plus spécifiquement celles qui ne sont pas primordiales et qui relèvent plus du confort.

Par exemple, si votre logement est inhabitable, certaines multirisques habitation peuvent vous offrir de vous loger dans un hôtel tout confort. De même, lors de votre départ en vacances, certaines assurances proposent une surveillance quotidienne de votre maison.

Vous pouvez donc tenter de négocier ces options en demandant s'il existe des alternatives possibles qui permettraient de réduire le coût de votre prime d'assurance.

6. Faîtes évoluer votre contrat d'assurance habitation

Votre maison a été rénovée, vous avez installé des dispositifs anti-vol, votre dernier enfant a quitté le domicile familial ? Autant d'éléments qui peuvent vous permettre de faire évoluer votre multirisque habitation. C'est l'occasion de tout remettre à plat et de vous débarrasser des garanties superflues.

De plus, vous pouvez opter pour une démarche plus fastidieuse mais qui peut vous permettre de faire réaliser de réelles économies sur le long terme. En effet, en changeant d'assurance habitation chaque année ou tous les deux ans, vous pouvez renégocier les conditions à chaque fois. En tant que nouveau souscripteur, vous pourrez également bénéficier de l'offre d'accueil de la nouvelle compagnie d'assurance choisie. Cela est possible puisque vous pouvez résilier sans motif votre ancienne assurance habitation à chaque date anniversaire du contrat.

7. Regroupez vos contrats dans une même compagnie d'assurance

A l'inverse, les compagnies d'assurance récompensent en général la fidélité de leurs assurés. Vous pouvez donc choisir de ne pas changer d'assurance habitation mais de montrer votre attachement à votre compagnie d'assurance. Dans ce cas, il s'agit soit de montrer que vous êtes prêt à souscrire un nouveau contrat chez eux, soit de regrouper les différents contrats que vous avez souscrits pour donner du poids à votre négociation.

Restez tout de même vigilant sur les conditions proposées sur l'ensemble des autres contrats. Il faut que cela reste intéressant d'un point de vue global. Vous devez donc réfléchir à la question.

8. Privilégiez le prélèvement automatique annuel

Si vous avez le choix du mode de paiement de votre cotisation d'assurance habitation, optez pour le paiement annuel en ligne par carte bancaire ou par prélèvement annuel. En effet, le paiement par chèque et le paiement mensuel sont tous deux des moyens de paiement qui entraînent des frais de gestion supplémentaires pour votre assureur.

Ainsi cette formule peut généralement vous permettre d'économiser 5% à 10% sur votre prime d'assurance. Soyez toutefois certain de pouvoir payer votre prime d'assurance en suivant cette méthode.