Assurance habitation : Pourquoi les prix augmentent en 2015 ?

Publié par le 5 janvier 2015

C'est ce que redoutaient en nombre les assurés et c'est à présent confirmé : de nombreux assureurs ont choisi d'augmenter leurs tarifs d'assurance multi-risques habitation en 2015.

Assurance habitation : Pourquoi les prix augmentent en 2015 ?
Des augmentations dues aux événements naturels
En 2014, la grêle, les tempêtes et autres inondations ont coûté cher aux assureurs. Les intempéries récentes dans le Sud n'auront pas d'impact sur les tarifs, les cotisations étant déjà calculées pour l'année prochaine. Mais, depuis septembre, il s'agit du 12e épisode, c'est pourquoi les dépenses engendrées ont été plus importantes que les années précédentes.
La Fédération Française des Sociétés d'Assurance parle d'1,6 milliard de dépenses uniquement sur les 8 premiers mois de l'année 2014 contre 1,5 milliard d'euros sur toute l'année 2013. En outre, le système français prévoit une cotisation de 12 % des assurances qui permettent aux assureurs de se décharger en partie des remboursements liés aux sinistres, dus aux catastrophes naturelles. Ce sont alors des réassureurs qui prennent le relais. Or, en 2014, il y a eu de violents orages de grêle qui ne sont pas considérés comme des catastrophes naturelles. Les assureurs ont dû alors sortir plus d'argent de leurs propres caisses.

Des augmentations, mais pas pour tout le monde
Certains professionnels de l'assurance ont choisi d'augmenter leurs cotisations. Si la Maif annonce une augmentation de 4 %, la Macif, quant à elle, se contentera de 2,4 %. De manière générale, on annonce une hausse des tarifs de 2 à 5 % en moyenne selon les professionnels. En revanche, bonne nouvelle pour tous ceux qui sont assurés à la Matmut, l'assurance habitation n'augmentera pas en 2015 chez eux. Les nouveaux adhérents bénéficieront également de cette stagnation, une manière certainement de tirer leur épingle du jeu dans un contexte très concurrentiel où l'entrée en vigueur de la Loi Hamon pourrait déjà faire effet.