Quelle garantie contre les chutes de météorite ?

Publié par le 20 février 2013

Tout le monde a entendu parler de la chute de météorite qui a frappé l'Oural, une région de la Russie le 15 février 2013. Si cela arrivait en France, serions-nous couverts contre les dégâts causés par ces débris de l'espace ?

Quelle garantie contre les chutes de météorite ?
Vendredi 15 février 2013, une pluie de météorites a causé de nombreux dégâts et blessés (près de 1500 personnes) vers Tcheliabinsk en Russie. Les dégâts, sans être extrêmement graves ne sont pas pour autant anodins : toitures endommagées, vitres explosées, carrosseries de voitures abimées…Mais sont-ils couverts par les assurances ?

Météorite : se faire indemniser avec la garantie catastrophe naturelle?

Si une pareille chute d'objets aériens et spatiaux venait à se produire en France, les dégâts occasionnés aux habitations, véhicules et autres biens matériels ne seraient pas couverts, sauf si une déclaration de catastrophe naturelle est publiée au Journal Officiel. Les chutes de météorites sont considérées au même titre que les tremblements de terres, les inondations et autres cataclysmes naturels. Une indemnisation ne peut être perçue qu'en cas de catastrophe naturelle déclarée. Certains assureurs habitation couvrent également les dégâts occasionnés par les chutes d'appareils venus du ciel, mais uniquement fabriqués par l'homme : à savoir des engins spatiaux ou des objets s'étant détachés de ces derniers.

La chute de météorite, aussi rare puisse-t-elle paraitre ne l'est pourtant pas : tous les ans, ce seraient entre 10 000 et 100 000 tonnes d'objets venus du ciel qui tomberaient sur la planète. Pour autant, il est difficile pour les assureurs d'intégrer des garanties pour un tel événement dans leurs contrats. Finalement, seule une déclaration de catastrophe naturelle peut assurer les victimes d'un caillou de l'espace d'une indemnisation en cas de casse.