Catastrophes naturelles : l'année 2010 s'annonce mal pour les assureurs

Publié par le 24 juin 2010 Catastrophes naturelles : l'année 2010 s'annonce mal pour les assureurs


Après la tempête Xynthia en Vendée et Charente Maritime, puis les intempéries du Var, les catastrophes naturelles commencent à peser lourd sur la facture des assureurs français. Leur rentabilité risque d'en être affectée cette année.


« L'année 2010 démarre plutôt plus mal que 2009 », a observé Bernard Spitz, président de la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA), hier lors d'une conférence de presse. Le coût pour les assureurs des inondations qui ont frappé le Var la semaine dernière est estimé à environ 700 millions d'euros. Une note qui fait suite aux 1,5 milliard d'euros pour les dégâts causés fin février par la tempête Xynthia.

Le président de la fédération d'assureurs a admis que cette importante sinistralité aurait « certainement des conséquences visibles » sur les ratios combinés de 2010, tout en indiquant qu'une grande partie du coût des catastrophes naturelles serait amorti par la réassurance, vers laquelle les assureurs transfèrent une partie de leurs risques.

En 2009 déjà, le secteur de l'assurance avait dû faire face aux tempêtes Klaus et Quinten. Mais ces deux catastrophes avaient représenté une charge moins lourde (1,7 milliard d'euros au total).