Comprendre l’assurance habitation propriétaire

Publié par le 19 août 2015

Lorsque l'on est propriétaire, l'assurance habitation est un élément sur lequel il est très important de se pencher. En effet, que vous logiez dans votre bien ou que vous le louiez, la multirisque habitation présente de nombreuses garanties et plusieurs avantages face aux éventualités de sinistres liés à votre bien immobilier.

Comprendre l’assurance habitation propriétaire

Quelle couverture pour les propriétaires qui mettent leur bien en location ?

Le propriétaire qui souscrit une assurance habitation choisit d'assurer son logement et de couvrir ses installations intérieures et extérieures, ainsi que les meubles, et sa responsabilité civile. En effet, si un dommage est causé à votre locataire, à un voisin ou à un tiers, à cause d'un mauvais entretien de votre bien immobilier ou d'un vice de construction, la responsabilité vous incombe. Vous serez donc obligé de prendre à votre charge toute indemnisation qui en découle, si vous n'êtes pas assuré.

De plus, il est possible pour le propriétaire-bailleur de souscrire des garanties supplémentaires comme par exemple le Recours des locataires ou le Recours des voisins et des tiers qui couvriront l'indemnisation due à ces derniers en cas de sinistre lié à votre bien. Une autre garantie supplémentaire est très intéressante pour les propriétaires qui louent leur bien. Il s'agit de la GRL, autrement dit la garantie universelle des risques locatifs. Cette dernière, une fois souscrite, prend en charge les loyers impayés de moins de 2 000 euros charges comprises par mois. Une exception cependant s'applique aux locations saisonnières qui ne peuvent être couvertes par cette garantie.

L'assurance pour les propriétaires de leur logement, quel intérêt ?

En assurant le logement dont vous êtes propriétaire et dans lequel vous habitez à temps complet, vous vous protégez contre les sinistres les plus courants : bris de glace, incendie, explosion, dégât des eaux, vol avec effraction ou avec violence et dégâts liés à une catastrophe naturelle ou technologique. D'une part, votre logement et ses installations extérieures et intérieures sont assurés mais votre responsabilité civile est également couverte. Ainsi, si vous, une personne à votre charge ou votre animal cause un dommage corporel ou matériel non-intentionnel à un tiers, votre assurance prendra à sa charge les indemnités qui en découlent.

Autre exemple, si un problème de canalisations cause un dégât des eaux et que ce dernier occasionne un sinistre chez vos voisins, votre assurance devrait couvrir les indemnités qui lui seront dues et qui auraient été à votre charge si vous n'aviez pas été assuré.

Vous pouvez également souscrire des garanties complémentaires auprès de votre assurance. Ces dernières peuvent concerner la détention d'un animal dangereux, la pratique d'un sport à risques, la possession d'une piscine, d'un sauna ou d'une salle de sport, par exemple.

Si vous faites partie d'une copropriété, la souscription d'une assurance habitation est certes obligatoire, mais veillez à vérifier les garanties comprises dans l'assurance prise par votre syndic de copropriété afin de ne pas souscrire en doublon.

Nous vous recommandons ainsi de souscrire une assurance multirisque habitation, que vous louiez ou habitiez votre bien immobilier. L'objectif est de vous couvrir contre tout dommage que vous pourriez causer à un tiers et qui engagerait votre responsabilité civile, mais aussi d'assurer votre bien immobilier en lui-même, vos équipements et installations, ainsi que vos meubles et objets précieux en cas de sinistre. Sans assurance, notez bien que les indemnités légalement dues en cas de responsabilité seront à votre charge et les dégâts suite à un sinistre ne donneront lieu à aucune indemnisation afin de reconstruire votre bien ou de remplacer votre mobilier.