Dégâts liés à la neige : sommes-nous couverts ?

Publié par le 14 mars 2013

En période de grand froid, des chutes de neige plus ou moins fortes peuvent survenir et causer de nombreux dommages aux habitations. Sommes-nous couverts contre ces dommages par l'assurance habitation ? A quelle mesure ? Et quelles sont les démarches à entreprendre pour obtenir réparation ?

Dégâts liés à la neige : sommes-nous couverts ?

Les multirisques habitations (MRH) couvrent la plupart des dégâts liés à la neige, mais il subsiste des exclusions de garanties chez certains assureurs.

Dégâts liés à la neige couverts par l'assurance habitation

Dans la majorité des contrats d'assurance habitation, les dégâts causés par le poids de la neige sur les toitures sont couverts. Si une toiture se dégrade, s'affaisse voire s'effondre sous le poids de l'entassement de neige, c'est la garantie tempête présente dans tous les contrats MRH qui entre en compte et permet une indemnisation des victimes. Cette garantie couvre également contre les dégâts causés par les chocs de grêle ou par le vent. Les dommages causés par l'humidité liée à la neige (la « mouille ») entrent également dans la garantie.

Peuvent ne pas être couverts par la garantie tempête dans certains contrats d'assurance habitation, les logements vulnérables en matériaux légers, les toitures ne couvrant pas l'ensemble d'un bâtiment, certains biens mobiliers extérieurs, tous biens mal entretenus et/ou déjà endommagés...

Attention aux coupures de courant

Il arrive parfois que les températures froides engendrent des coupures de courant à cause de la surconsommation d'énergie de l'ensemble des foyers. Ces coupures peuvent entraîner une panne prolongée de votre congélateur : dans ce cas-là, seules certaines assurances sont susceptibles de prendre en charge les pertes de nourriture périssable.

Comment procéder pour être indemnisé ?

Pour obtenir réparation de la part de l'assureur, la victime doit prévenir ces derniers 5 jours maximum après l'observation des dégâts, en précisant parfaitement la liste des pertes et biens endommagés, tout en ajoutant si possible des photos.

L'assureur déterminera alors à l'aide d'un expert le montant de l'indemnisation en fonction de la sévérité des dommages.

En cas de « mouille », l'assuré a entre 48h et 72h pour prévenir son assureur, et doit faire tout le nécessaire pour protéger au maximum ses biens durant cette période.

Certains contrats rembourseront à neuf les biens endommagés, quand d'autres prendront en compte la vétusté de ces derniers. Une Franchise peut également être demandé selon les assureurs.

Mieux vaut prévenir que guérir

Afin d'éviter tout incident, il existe quelques astuces pour protéger votre habitation contre les dégâts du froid :

  • Protégez vos canalisations extérieures et intérieures à l'aide de matériaux isolants (laine de verre)
  • Laissez couler un mince filet d'eau en cas de froid intense
  • En cas d'absence du domicile, coupez le compteur d'eau et allumez votre chauffage sur le mode « hors-gel »