Détecteurs de fumée : Moins de 2 semaines pour vous équiper !

Publié par le 23 février 2015

En conformité avec la Loi Morange (2010), tous les logements devront être munis obligatoirement d'au moins un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) dès le 8 mars 2015. Hyperassur fait le point moins de 2 semaines avant l'entrée en vigueur.

Détecteurs de fumée : Moins de 2 semaines pour vous équiper !
Dès le 8 mars 2015, tous les logements devront être munis d'un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF). Ce dernier devra répondre aux normes EN 14 604 ou NF DAAF 292 (de 12 € à 60 € en moyenne).
Alors que 250 000 incendies domestiques sont déclarés chaque année en France, avec pas moins de 8000 décès dont 80 % sont dus à l'intoxication et 10 000 blessés, seulement 5 % des logements seraient équipés à l'heure actuelle. L'intérêt donc des DAAF est donc d'avertir les occupants dans leur sommeil au moyen d'une sonnerie dont le niveau sonore doit atteindre au minimum 85 décibels.

Qui doit l'installer ? Où l'installer ?
C'est le propriétaire du logement qui doit procéder à l'installation, ou effectuer le remboursement à son locataire si ce dernier a installé lui-même l'appareil. Cependant, l'entretien du DAAF doit être effectué par le locataire lui-même.
Pour une bonne protection, il est recommandé d'installer autant de détecteurs que l'habitation compte d'étages. Dans l'idéal, le DAAF doit être fixé au plafond d'une pièce menant aux pièces à vivre (hors garage, cuisine et salle de bains) et aux chambres à coucher.

Le point sur l'assurance
Au moment de l'installation du détecteur de fumée, il convient d'en informer son assureur en lui fournissant une attestation d'installation. L'assureur pourra éventuellement faire bénéficier l'assuré d'une baisse de la cotisation ou de la prime. Il ne pourra pas en revanche revoir la cotisation à la hausse si l'assuré ne respecte pas l'obligation. La loi ne prévoit pas de sanction et l'indemnité en cas de sinistre ne pourra vous être refusée même si votre logement n'est pas équipé.
Sachez tout de même que pour les nouveaux assurés et les renouvellements de contrats, certaines assurances pourront majorer les cotisations et les franchises en cas d'habitation non équipée.