Faire marcher sa garantie incendie

Publié par le 22 août 2012

Subir un incendie n'est pas des plus amusants, d'autant qu'il faut lancer les procédures pour l'assurance habitation. Les démarches à effectuer sont multiples et à faire dans un délai de cinq jours maximum après le sinistre. Il vous faudra présenter le plus de preuves possible, justifiant de l'existence des biens endommagés. Ne jetez donc aucun objet même brûlé, vous pourriez le regretter. Pour un bien immobilier appartenant à l'assuré, il faudra une attestation du notaire. Enfin, le montant de l'indemnisation est fixé après l'évaluation de l'expert de l'assurance habitation. Si vous n'êtes pas satisfait de l'accord, vous pouvez ensuite faire un recours contre le tiers responsable.

L'absence d'assurance du locataire

Le locataire a obligation de souscrire à une assurance habitation. Néanmoins, il peut arriver de tomber sur des locataires peu scrupuleux, et se retrouver dans une situation où le locataire n'aurait pas d'assurance habitation. Il lui reviendra donc d'indemniser directement le propriétaire, sauf s'il arrive à prouver que l'incendie n'est pas de sa responsabilité. C'est-à-dire qu'il devra avoir pour origine l'une des quatre raisons suivantes : le défaut d'entretien de la part du propriétaire, un vice de construction, un cas de force majeure (foudre...) ou si le feu provient d'une habitation voisine.