Feux de cheminés bientôt interdits en Ile-de-France

Publié par le 31 janvier 2013

Un arrêté préfectoral prévoit d'interdire les feux dans les cheminées ouvertes d'ici 2015 en Ile-de-France. Selon Airparif, ils seraient à l'origine de pollution de l'air à l'intérieur des logements, mais également à l'extérieur.

Feux de cheminés bientôt interdits en Ile-de-France

Feux de cheminée polluants ?

C'est le Parisien.fr qui a publié l'information ce mercredi 30 janvier. Jugés trop polluants, les feux de cheminée seront interdits à partir de 2015 d'après un arrêté préfectoral. Pour être en règle et continuer à faire du feu chez soi, il faudra installer un foyer fermé ou un insert dans sa cheminée. Airparif, organisme de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France a constaté qu'un feu de cheminée émettait autant de particules fines dans l'air qu'un pot d'échappement de voiture. Ces mêmes particules seraient à l'origine de 420 000 décès par an en France selon l'OMS (Organisme mondial de la santé). L'interdiction des feux de cheminée, ou le remplacement de ces derniers par des solutions de chauffage plus modernes devrait ainsi réduire les émissions de particules polluantes de 50 à 61%.

Mais pas seulement…

En plus d'être dangereux pour la qualité de l'air extérieur, les cheminées peuvent être un danger à l'intérieur des habitations. Un conduit de cheminée mal entretenu peut effectivement être à l'origine d'une intoxication, voire d'un décès dans un cas extrême. Aussi, le risque d'incendie dans un logement est multiplié par la présence d'une cheminée.
Bien entendu il existe une garantie incendie incluse dans tout contrat d'assurance habitation, couvrant les risques d'incendies engendrés par un feu de cheminée. Néanmoins, un entretien régulier de la cheminée est nécessaire : le propriétaire est tenu de faire ramoner plusieurs fois dans l'année le conduit de cheminée, sans quoi l'indemnisation en cas d'incendie se verra largement diminuée.

Une fois que l'arrêté préfectoral sera effectif, les feux de cheminée seront interdits en Ile-de-France, ainsi, la question de la sécurité ne se posera plus dans cette région.