Habitation : comment bien sécuriser sa maison ? Combien ça coûte ?

Publié par le 10 avril 2015

Pour être correctement pris en charge par son assurance après un cambriolage, il faut pouvoir prouver l'effraction. Si votre porte s'ouvre au premier coup d'épaule, cela risque d'être difficile ! Car parmi vos obligations en matière d'assurance, il y a celle de prévenir les risques. Comment faire ? Combien ça coûte ? Hyperassur fait le point.

Habitation : comment bien sécuriser sa maison ? Combien ça coûte ?

En souscrivant un contrat d'assurance multirisques habitation, tout assuré doit se plier à quelques obligations. Sans quoi le contrat ne peut pas fonctionner correctement. Outre l'obligation de payer ses cotisations, l'assuré doit aussi prévenir les risques. Et parmi eux : éviter de faciliter les cambriolages. Sortez et observez votre maison. Si vous cherchiez à entrer par effraction, par où passeriez-vous ? La porte de devant ? Celle de derrière qui n'a pas de verrou ? Le garage ? La fenêtre de la salle de bain ou des toilettes, qui n'est jamais fermée ? Ou tout simplement en prenant les clés sous le paillasson ou dans le premier pot de fleur devant la porte ?

Faire attention : ça ne coûte rien !

Même si tout cela peut prêter à sourire, l'enjeu est important. Car en cas d'intrusion, même pour ne voler qu'un sac, une bague ou un téléphone, l'assureur voudra savoir comment le vol s'est produit. S'il découvre qu'on entre chez vous comme dans un moulin, il risque de ne pas accepter de tout prendre à sa charge. La sécurité est tout aussi importante lorsque vous êtes chez vous. Imaginez : vous êtes à un étage avec un casque sur les oreilles tandis qu'au rez-de-chaussée, la porte d'entrée n'est pas verrouillée. N'importe qui peut s'introduire discrètement et voler le sac à main posé sur la chaise juste devant l'entrée…. Comment exiger une indemnisation correcte de la part de votre assureur dans ces conditions ?

Les conseils d'HyperAssur

  • Intégrez le réflexe de toujours verrouiller portes et fenêtres, même lorsque vous êtes chez vous ;
  • Evitez de laisser à portée de main les clés de voiture, sacs à mains, portefeuilles, smartphones, tablettes, notamment dans l'entrée ;
  • dès que vous vous absentez : fermez les volets, y compris aux étages, y compris pour quelques heures.

Du côté des dépenses

Quant à renforcer la sécurité des accès, pour choisir les meilleurs blocs-portes, fenêtres, volets, verrous, serrures et même systèmes d'alarmes, préférez les produits marqués de la norme A2P (« Assurance Prévention Protection ») assorties de 1, 2 ou 3 étoiles selon le degré de résistance aux infractions. Elle est attribuée par le Centre de prévention et de protection et certifie que le produit a été testé en laboratoire et qu'il garantit une sécurité optimale.

A tel point que certains contrats d'assurance imposent leur installation dans certaines situations : en présence d'objets ou meubles précieux, ou si la maison est isolée ou encore cas de vols à répétition. En revanche, certains assureurs ont des accords avec certains fabricants pour faire bénéficier à leurs assurés de tarifs préférentiels sur certains équipements de sécurité.

Dans le commerce, pour un kit d'alarme complet de bonne facture, comptez en moyenne 1 000 €. Le prix débute autour de 20 € pour une grille de défense pour une petite fenêtre, et 800 € pour une porte blindée d'entrée de gamme.