Assurance habitation : le ramonage obligatoire pour l'hiver

Publié par le 15 octobre 2014

Une fois la grisaille arrivée, les belles journées ensoleillées de l'été nous rendent mélancoliques. Pourtant, l'automne et l'hiver réserve aussi leurs bons moments, comme par exemple les instants partagés au coin du feu. Avant de couper du bois pour allumer un bon feu de cheminée, posez-vous une question : quand avez-vous procédé au ramonage de votre cheminée pour la dernière fois ? Si au contraire vous vous chauffez grâce à une chaudière, essayez de vous rappeler à quel moment vous l'avez-vous faite nettoyer.

Assurance habitation : le ramonage obligatoire pour l'hiver

Le ramonage et l'entretien des chaudières, obligatoires par la loi

Pour tous les foyers qui possèdent une cheminée au sein de leur logement, la loi les oblige à ramoner ou faire ramoner leur conduit de poêle ou de cheminée. Deux ramonages par an sont obligatoires, dont un pendant la période d'utilisation. Un seul nettoyage annuel suffit en revanche pour les chaudières au gaz, au fioul, au bois, au charbon ou multicombustibles.

Renseignez-vous également auprès de votre mairie et de votre assureur habitation pour savoir s'ils exigent un ou deux nettoyages annuels.

Sachez qu'un conduit propre permet de faire des économies non négligeables de combustible. La cheminée obtient un meilleur tirage et rejette aussi moins de pollution. Mais le ramonage est particulièrement important pour la sécurité des membres du foyer. Il permet d'éviter l'incendie du conduit et l'intoxication au monoxyde de carbone. Ceci est particulièrement important lorsqu'on sait que le monoxyde de carbone est responsable chaque année en France d'une centaine de décès et 3 500 intoxications. Il s'agit de la première cause de mortalité accidentelle par toxique.

A qui revient la charge du ramonage ou de l'entretien de la chaudière ?

Selon la réglementation en vigueur, c'est à l'occupant des lieux de prendre en charge le nettoyage annuel. Par conséquent, si le logement est loué, le locataire a la charge de l'entretien, sauf si le bail prévoit que cette obligation revient au propriétaire.

En revanche, s'il s'agit d'une installation collective, l'entretien est à la charge du propriétaire ou du syndicat des copropriétaires de l'immeuble.

Demander à un professionnel ou se débrouiller seul ?

Pour le nettoyage de votre cheminée ou de votre poêle, vous pouvez vous adresser à un ramoneur professionnel de votre région ou vous atteler vous-même à la tâche. Quant à l'entretien de votre chaudière, il faut que vous contactiez un chauffagiste diplômé.

Si vous faites appel à un ramoneur, les prix varient selon la région, l'encrassement du conduit, et le professionnel choisi. En région parisienne, cela vous coûtera entre 55 et 80 €, et entre 30 et 50 € en province.

Attention, évitez les pièges. Le nettoyage doit être effectué par un professionnel disposant d'un diplôme spécifique ou qualifié par l'Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (OPQCB). Si vous avez un doute sur le professionnalisme du ramoneur ou du chauffagiste que vous souhaitez contacter, vérifiez qu'il soit inscrit au registre du commerce.

Celui-ci devra vous remettre une facture accompagnée d'un certificat de ramonage détaillé ou d'une attestation d'entretien précise. Attention aux ramoneurs au noir ou aux plombiers également chauffagistes par exemple.

Pour les plus habiles, il est possible de ramoner soi-même sa cheminée, mais uniquement en maison. Les principales difficultés sont l'emplacement du conduit, souvent peu accessible, et bien sûr la poussière. Il est donc important avant de commencer de bien s'équiper et de protéger les lieux. Vous aurez besoin d'une échelle et d'un hérisson, grosse brosse au bout d'une perche qui grattera les parois du conduit. Il ne reste alors plus qu'à passer la brosse dans toute la longueur du conduit de la cheminée, en commençant par le toit. Au moindre doute, contactez un professionnel.

Un certificat remis par le professionnel à conserver

Quelle que soit la méthode employée, vous devez conserver une facture (facture de l'entreprise spécialisée ou d'achat du kit de ramonage). Cependant, il est à noter que ces nettoyages réalisés par vous-même sont utiles pour l'entretien et pour l'efficacité de votre installation, mais ils n'empêchent en aucun cas l'entretien annuel obligatoire fait par un professionnel.

En cas de sinistre, votre assureur pourra exiger le certificat de ramonage ou l'attestation d'entretien de votre chaudière. Votre assurance habitation ne prendra pas en charge les dégâts si vous avez fait preuve de négligence.

A noter : le ramonage chimique ou la bûche de ramonage est une méthode qui n'est pas prise en compte aux yeux de la loi. De plus, celle-ci est considérée par certains comme dangereuse à cause du risque de dégagements nocifs pour la santé.