Infiltrations suite aux intempéries : Indemnisation possible même sans déclaration de catastrophe naturelle ?

Publié par le 6 juin 2016 Infiltrations suite aux intempéries : Indemnisation possible même sans déclaration de catastrophe naturelle ?

Question de Nadine, 46 ans, assurée multirisques habitation, Vitry-le-François (51)

Bonjour, je constate des infiltrations dans notre maison et je pense que c'est à cause des fortes pluies de la semaine dernière. Mais si ma maison n'est pas inondée, est-ce que l'assurance va quand même marcher ?

La réponse d'expert de Hyperassur

Vous êtes nombreux depuis quelques jours à vous poser la question de l'indemnisation suite aux fortes intempéries qui ont touché la France. Fort heureusement, tout le monde n'a pas eu à subir le spectacle de son salon envahi par plus d'un mètre d'eau. Pour ces derniers, l'état de catastrophe naturelle leur permettra d'obtenir des indemnisations, le Gouvernement prévoyant de le décréter ce mercredi.
Mais pour ceux dont la commune ne sera pas placée en état de catastrophe naturelle et qui ont quand même eu à subir des dommages ? Il existe des solutions grâce à deux garanties toujours incluses dans les contrats d'assurance habitation :

  • La garantie « Tempête - Forces de la nature - Evénements climatiques », quel que soit son nom, sa prise en charge est équivalente à la garantie catastrophe naturelle. Elle couvre les frais de pompage, nettoyage, destruction-déblaiement et remise en état. Elle agit quand l'arrêté interministériel ne concerne justement pas votre commune mais qu'un événement climatique d'une rare intensité a frappé votre habitation.
    Pour la déclencher, il faut que votre maison ne soit pas la seule dans le secteur à présenter des dommages. Et il vous faudra le prouver auprès de votre assureur avec une coupure de presse par exemple ou encore une attestation d'intempéries qu'il est possible d'obtenir auprès de Météo France.
    Attention à bien lire votre contrat car comme dans le cadre de la garantie catastrophe naturelle les exclusions peuvent être nombreuses. Certains contrats vont prendre en charge tous les biens extérieurs (portail, volets, mobilier, clôtures, abri, piscine, panneaux solaires, bloc climatisation…) ou seulement quelques-uns, quand d'autres feront la distinction entre piscine et abri en maçonnerie ou en kit pour appliquer une indemnisation différente. Sachez enfin que quel que soit le type de bien, chacun sera soumis à un plafond d'indemnisation inscrit au contrat.
  • La garantie « dégât des eaux », parce qu'il a beaucoup plu sur tout le territoire, certaines maisons peuvent devoir faire face à des infiltrations en provenance de l'extérieur. Une prise en charge est possible au titre de la garantie dégât des eaux. Attention, certains contrats excluent d'office ce type d'infiltration et ne prendront en charge que les fuites de l'intérieur. Ici pas besoin de d'attestation d'intempéries, le passage de l'expert et éventuellement d'un professionnel pour détecter la provenance de l'infiltration suffiront à constater les dommages et déclencher l'indemnisation.

Notre conseil, même si cela peut être très dur de voir ses affaires flotter, avant de déblayer et nettoyer quoi que ce soit prenez un maximum de photos pour justifier de l'importante des dommages. Tentez de réunir le maximum de preuves d'existence (photos des objets détériorés, factures, expertises…) et contactez votre assureur le plus rapidement possible. Il vous aidera à monter votre dossier et remplir correctement votre déclaration de sinistre.