Les Français parlent de leur logement idéal

Publié par le 8 février 2017

Century 21 dévoile les résultats d'un sondage effectué auprès d'un panel de 3 600 personnes, établissant le type de logement idéal dont elles rêvent actuellement. Au niveau des critères les plus plébiscités, il y a le calme (à 27,7 %) avant le prix d'achat (19,9 %), suivis par les fonctionnalités et la qualité du quartier.

Les Français parlent de leur logement idéal
Pour les Français, le logement idéal a plus l'allure d'un cocon que d'un logement de seigneur. Le portrait-robot qui se dessine sur la base des réponses récoltées indique que c'est résolument la maison individuelle qui est largement plébiscitée, à 71 %. Un taux en nette augmentation par rapport à la précédente étude faite il y a 5 ans, où le taux se montait à 58 %. Pour 38,4 % des personnes sondées, un pavillon est largement suffisant.
Les rêves de grandeur concernent toutefois un peu moins de 7 % d'entre eux, qui se voient bien habiter dans un hôtel particulier. En termes d'habitat, seuls 5 % des réponses indiquent un souhait ferme d'avoir plus d'un étage. En revanche, pour les appartements, l'ascenseur s'avère indispensable si le logement atteint les étages les plus élevés de l'immeuble.


Cliquez ici pour comparer les assurances habitation

La sécurité, un élément déterminant

Les Français indiquent vouloir le plus de sécurité possible dans leur habitation ; en effet, pour 20 % d'entre eux (contre 4 % il y a 5 ans), la question est essentielle, et ils vont s'intéresser au mode de sécurité dont ils vont équiper leur logement.
Au niveau de l'aménagement intérieur et du confort, les pièces préférées sont le salon et la cuisine, à respectivement 52 % et 17,2 %.
De même, pour les personnes sondées, il est important que les enfants puissent avoir une chambre individuelle (ce critère est même plus important que le fait d'avoir un espace extérieur). Enfin, pour les aspects extérieurs et autres équipements, 62 % des Français tiennent à bénéficier d'un garage (le taux pour ce critère se montait à 21 % il y a 5 ans), avant l'envie d'avoir une terrasse ou même une piscine (qui n'attire que 32,5 % des personnes sondées).