Logement : les détecteurs de fumée obligatoires d'ici 2015

Publié par le 12 janvier 2011

Chaque année, en France, 250.000 incendies se déclarent dans les habitations causant 800 décès et 10.000 blessés. Inutile de dire que la prise en charge de tous les dégâts (grands brûlés, dommages matériels, etc.) coûte extrêmement cher aux compagnies d'assurance et à la sécurité sociale.

Logement : les détecteurs de fumée obligatoires d'ici 2015

Pour tenter de réduire ces coûts faramineux liés aux incendies, un décret publié le mardi 11 janvier au Journal officiel rend obligatoire l'installation d'un détecteur de fumée avant le 8 mars 2015. Un bon moyen de se prémunir contre les sinistres par le feu.

Malheureusement, le chemin est long avant de remplir l'objectif : moins de 5 % des habitations sont aujourd'hui équipées d'un détecteur dans notre pays… quand plus de 90 % des foyers britanniques en sont équipés, et 95 % aux États unis ou en Norvège.

10 à 20 euros par appareil

 

Tous les propriétaires ou locataires devront donc s'équiper d'ici le 8 mars 2015. Concernant les logements saisonniers, les locations meublées ou les logements de fonction, ce sera aux propriétaires d'acheter le détecteur.

Quant au prix des appareils, comptez 10 à 20 euros pour les moins chers (certifiés norme CE), à multiplier bien sûr par le nombre de pièces et de couloirs. Inutile en revanche d'en installer dans la cuisine ou la salle de bain, les détecteurs risqueraient de se déclencher inutilement.

Notez enfin que si vous ne respectez pas l'installation obligatoire en date du 8 mars 2015, votre assureur vous sanctionnera sur votre assurance habitation. D'ailleurs, dès aujourd'hui, les compagnies d'assurance prévoient généralement une diminution de votre prime d'assurance habitation si vous possédez de tels détecteurs de fumée ou un extincteur.