Paris n'est plus la meilleure ville étudiante du Monde (Top 10)

Publié par le 16 février 2017

Cela faisait quatre ans que Paris occupait la première place des meilleures villes étudiantes. Cette année, l'agence britannique Quacquarelli Symonds (QS) place la capitale en deuxième position, derrière la ville canadienne de Montréal. Rien de dramatique toutefois, vu le contexte sécuritaire tendu et le fait que QS ait ajouté un critère de perception élargi à 18 000 étudiants du monde entier.

Paris n'est plus la meilleure ville étudiante du Monde (Top 10)

Si Montréal fait un bond notable en passant de la 7e à la 1re place, cette ville n'est pas la seule à grimper dans le classement. Séoul est un exemple avec une quatrième place alors que la capitale sud-coréenne n'occupait que la dixième l'an dernier. La troisième marche du podium est attribuée à Londres, auparavant cinquième.
Derrière ces quatre villes suivent : Melbourne (deuxième en 2016), Berlin (neuvième en 2016), Tokyo (troisième en 2016), Boston (inchangé), Munich (onzième en 2016) et Vancouver (treizième en 2016).
Si le Canada et l'Allemagne occupent chacune deux places du top 10 des meilleures villes étudiantes, il faut atteindre la 34e position pour trouver une ville française : Lyon. Toulouse est la suivante, en 68e place, Montpellier et Lille occupent respectivement la 90e et la 97e place.


Cliquez ici pour comparer les assurances habitation

Le maintien de Paris en haut du classement est pour partie lié à des frais de scolarité restant abordables, les coûts étant largement supérieurs dans de très nombreuses villes étrangères.
L'agence britannique édite également un classement des meilleures universités. Publiée en septembre 2016, cette étude a souligné la baisse de grands établissements tels que l'Ecole Normale Supérieure (-10 places) ou la pourtant réputée École polytechnique (-13 places). Pour ce qui est des hausses dans ce classement, il faut atteindre le niveau 200 pour voir apparaître des universités françaises.