Préparer l’hiver : ramonage obligatoire pour les cheminées

Publié par le 6 octobre 2015

Si comme environ 6 millions de foyers en France vous possédez une cheminée et comptez la remettre en service prochainement, n'oubliez pas de la faire ramoner. Non seulement c'est une obligation, punie par une amende en cas d'oubli, mais l'assurance pourra exiger un certificat en cas de sinistre. 

Préparer l’hiver : ramonage obligatoire pour les cheminées

Pourquoi faire ramoner ?

Nous ne sommes pas encore dans l'hiver mais les températures sont en baisse et nombreux sont ceux à rallumer leur chauffage.
Pour beaucoup, celui-ci utilise le bois comme énergie, via une cheminée ou un poêle dont le conduit doit être ramoné pour éviter que les dépôts de suie ne s'enflamment et provoquent un incendie (environ 10 % des incendies domestiques tous les ans). Autre danger d'un mauvais entretien, l'intoxication au monoxyde de carbone dont seraient victimes environ 5000 personnes chaque année. Entretenir son installation, c'est aussi optimiser ses performances, pour un meilleur confort et une facture d'énergie réduite.


Une obligation légale

Le ramonage n'est de toute façon pas une option, il s'agit d'une obligation qui concerne aussi les conduits de fumée des installations au fioul, au gaz ou au charbon . En cas d'oubli, vous encourrez une amende de troisième classe pouvant atteindre 450 € . Fixée par le règlement sanitaire de votre département, sa fréquence est généralement de deux fois par an dont une intervention pendant la période de chauffe.

L'opération, qui dure de 20 à 30 minutes, doit être confiée à un professionnel reconnu qu'il est possible de trouver auprès de l'Organisme Professionnel de Qualification et de Classification du Bâtiment (OPQCB). Les prix varient généralement de 30 € à 80 € selon l'installation et la région . Ne faites surtout pas appel à un ramoneur ambulant dont l'identité est difficile à vérifier. Il se peut que son activité ne soit pas déclarée, non protégée par une assurance professionnelle et que son intervention ne soit pas de qualité. A l'issu du ramonage, un certificat d'intervention ainsi qu'une facture doivent vous être remis.


Quelle protection en cas d'incendie ?

La garantie incendie d'un logement constitue la base d'une assurance multirisques habitation. Elle couvre effectivement les feux de cheminée à condition d'être en mesure de fournir, en cas de sinistre, un certificat de ramonage à son assureur . Il en va de votre protection et indemnisation après un incendie. A noter que c'est l'occupant du logement qui doit veiller au ramonage, qu'il soit propriétaire ou locataire (à inclure dans les charges locatives). 

Pour en savoir plus, retrouvez tous nos guides assurance habitation