Quelle est la meilleure saison pour vendre ou acheter un logement ?

Publié par le 11 avril 2017

Pour les propriétaires actuels ou futurs acheteurs, certaines saisons sont plus propices car elles ont une influence directe sur l'évolution des prix. Or, c'est aussi une période de forte affluence avec un volume de transactions très important. En plaçant un bien directement au juste prix, on augmentera ainsi les chances de le vendre plus rapidement à la saison la plus profitable. 

Quelle est la meilleure saison pour vendre ou acheter un logement ?

Le printemps n'est pas uniquement la saison du ménage, c'est aussi pour beaucoup la période propice au déménagement. Pour vendre plus facilement, il est conseillé de s'y prendre au deuxième ou troisième trimestre. A ce moment, le marché est particulièrement actif, ce qui garantit une bonne dynamique de prix.
Cela concerne notamment les maisons ou les grands appartements, car les petites surfaces attirent des acheteurs moins influencés par la rentrée scolaire ou des mutations professionnelles. Comme la plupart des familles envisagent un déménagement pour la rentrée de septembre, les transactions immobilières se négocient donc à la saison printanière.

Cliquez ici pour comparer les assurances habitation

En revanche, vendre au printemps amènera une forte concurrence. Il faut donc suivre quelques principes permettant de se démarquer, en particulier en mettant le logement au juste prix dès le départ. Il vaut mieux se baser sur le prix du marché plutôt que de tenter "la belle opération" qui risque au final de vous faire perdre du temps et malgré tout de l'argent (jusqu'à 200'000 euros de différence entre le prix estimé et le prix de vente selon les cas).
De même à l'inverse, il est recommandé de procéder à la recherche et l'achat d'un logement lors de la basse saison immobilière, entre mi-octobre et février. La concurrence sera minime, avec des prix plus intéressants.
Enfin, grâce aux taux d'intérêts d'emprunts immobiliers historiquement bas, il arrive que certaines années ne suivent pas les courants traditionnels, à l'image de 2016, où les transactions immobilières ont connu un pic sans précédent au mois de décembre. Il faut donc prendre en compte également l'actualité pour bien réussir son opération à moindre coût.