Question d’assuré : quelle assurance pour mes bijoux ?

Publié par le 5 octobre 2016
Titre

Corine, 39 ans, Agen (47)

Bonjour, ma demande fait suite à l'affaire Kardashian. Je tiens de ma famille des bijoux de valeur (deux bagues et une montre suisse) que je ne porte pas. Je n'en ai jamais parlé à mon assureur, dois-je le faire et éventuellement prendre une assurance ?

Titre

La réponse d'expert de HyperassurTitre

Si tout le monde ne dispose pas de plusieurs millions d'euros en bijoux, l'agression dont a été victime Kim Kardashian peut soulever une inquiétude chez les particuliers. Vraisemblablement les bijoux de luxe dérobés à la star américaine de télé-réalité sont bien assurés - ce qui ne diminue en rien le caractère traumatisant du vol, ni la gravité des faits - mais peu de personnes connaissent réellement la protection dont disposent leurs bijoux et objets de valeur.

Cela est d'autant plus dommageable que les chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) recensent près de 600 000 cambriolages par an en France. Et dans 66,4 % des cas, les premiers biens à disparaître sont les bijoux, loin devant les produits high-tech par exemple (43,2 %). La facilité à transporter et à revendre les bijoux explique en partie leur forte sinistralité.

Quelle protection pour mes bijoux ?

Si vous pensez que votre contrat multirisques habitation (MRH) couvre tous vos biens, vous vous trompez !
En effet, les bijoux et objets de valeur (meubles, tapis, peintures…) ne sont pas automatiquement protégés par tous les contrats. Et quand ils le sont, généralement ils font l'objet d'une clause spécifique qui fixe un plafond d'indemnisation.
Autrement dit, si le capital des biens mobiliers (ou garantie du contenu de votre logement) de votre contrat se monte par exemple à 20 000 €, il se peut que seulement 5 000 € soient réservés aux bijoux. Les plafonds d'indemnisation se révèlent souvent insuffisant au regard de la valeur réelle des bijoux et ne tiennent évidemment jamais compte de la valeur sentimentale.
Il est donc essentiel d'estimer au plus juste la valeur de tous vos biens, et encore plus celle de vos bijoux ou pièces d'horlogerie. Par ailleurs, il est fort probable que votre assurance limite la protection de ces biens de valeur à l'enceinte du domicile.

Les assureurs proposent bien entendu des extensions de garantie pour les bijoux et objets de valeur, voire des contrats à part entière, mais là encore il faudra composer avec des plafonds d'indemnisation et des clauses d'exclusion. Parmi ces clauses, il peut y avoir des conditions de stockage (partage des bijoux entre différents lieux comme le domicile ou un coffre en banque), des obligations de sécurité (système d'alarme, coffre-fort…) et même une durée d'absence maximale du domicile.

TitreLes conseils de Hyperassur

Le principal problème avec les bijoux volés, c'est être capable pour les victimes de justifier leur existence et leur valeur. Premier geste essentiel, prenez-vous en photo en train de porter lesdits bijoux ou montres. Constituez ensuite un dossier avec ces photos et les factures d'achat. Si vous ne disposez pas des factures, une expertise sera alors nécessaire pour attester de leur montant. Attention, les assureurs peuvent exiger des expertises récentes, une récence d'autant plus importante que certains objets précieux voient leur cote grimper avec le temps.
Confiez enfin une copie de ce dossier à votre assureur qui les enregistrera dans la liste de vos biens mobiliers et fera éventuellement évoluer le plafond d'indemnisation (donc le montant des cotisations !).