St Valentin : les assurances contre une soirée gâchée

Publié par le 8 février 2016

A l'occasion de la Saint-Valentin, Hyperassur s'est inspiré de récits relatant une soirée en amoureux ratée et aux conséquences parfois inattendues. Même en cet heureux événement on peut avoir besoin d'une assurance…

St Valentin : les assurances contre une soirée gâchée

Cas n°1 : Amour et ski ne font pas toujours bon ménage

« Avec ma femme nous avons décidé cette année de nous offrir un week-end en amoureux au ski à l'occasion de la Saint-Valentin. Tous les critères étaient réunis pour passer un beau moment à la montagne. Malheureusement ma femme a fait une mauvaise chute sur une piste et notre Saint-Valentin en altitude a rapidement tourné court. » raconte Arthur.

Dans cette situation plusieurs assurances peuvent être déclenchées :

  • La garantie contre les accidents de la vie (GAV). Cette dernière indemnise l'assuré lorsque le responsable de l'accident n'est pas identifié ou lorsque lui-même est responsable de l'accident. La garantie le protège et peut également inclure sa famille. La GAV couvre uniquement les accidents qui ne sont pas protégés par d'autres garanties.
  • Il existe également plusieurs contrats d'assurance garantissant les risques liés aux sports d'hiver : contrats santé, contrats multirisques habitation, assurances décès ou invalidité, assurances scolaires, contrats d'assistance, etc. De plus, la plupart des sociétés d'assurances proposent des contrats spécifiques pour les vacances en montagne.
  • De nombreuses stations proposent avec leurs forfaits une assurance optionnelle (en moyenne 3 à 4 €).

Cas n°2 : La maladresse, un tue-l'amour efficace

« Cette année mon chéri m'a invité chez lui et m'a préparé un diner romantique. Tout était parfait. Cependant au moment de terminer le repas autour d'un verre sur le canapé, j'ai accidentellement fait tomber sa tablette numérique posée sur la table. La vitre de l'écran s'est fissurée et l'ambiance s'est refroidie immédiatement ! » relate Aurélie.

Pour ce deuxième cas, deux garanties généralement issues de l'assurance habitation peuvent servir:

  • L'assurance « appareils nomades » proposée en option de l'assurance habitation. En fonction des dispositions du contrat, cette assurance peut couvrir les appareils électroniques en cas de vol et de casse accidentelle, tout le matériel de moins de cinq ans ainsi que tous les nouveaux appareils achetés après avoir souscrit la garantie sans obligation de déclaration de la part de l'assuré. Cette assurance peut garantir l'ensemble des appareils personnels électroniques : informatique, audiovisuel, multimédia, etc. En fonction de l'option proposée par l'assurance habitation, la garantie peut s'étendre à tous les membres du foyer (famille, colocataires).
  • L'assurance responsabilité civile du tiers en cause, en l'occurrence la jeune femme dans le cas cité. Lorsque la personne responsable de l'accident reconnaît être à l'origine du dommage, cette assurance permet d'indemniser la personne. Cependant, pour que l'assurance fonctionne, il est impératif que les deux personnes (le responsable et « la victime ») ne soient pas de la même famille ou ne vivent pas sous le même toit. En effet, les dommages réalisés par soi-même ou par une personne vivant habituellement chez soi ne sont pas pris en compte.

Cas n°3 : L'invité surprise qui gâche la fête

« Après un dîner aux chandelles concocté par ma fiancée, nous avons quitté le salon pour la chambre. Pendant ce temps, notre chien en a profité pour grignoter les restes laissés sur la table. C'est en l'entendant vomir que nous avons compris ce qu'il se passait et notre Saint-Valentin s'est terminée aux urgences vétérinaires. Verdict : intoxication au chocolat. » exprime Nicolas.

Afin que le couple soit remboursé intégralement ou une partie des frais (consultation en urgence, analyses, traitement) il est essentiel de faire jouer l'assurance santé des animaux.

Il existe des mutuelles spécialisées ou complémentaires santé pour les chiens, chats ou NAC qui permettent aux assurés de se faire rembourser une partie ou intégralement des frais de vétérinaires. Comptez de moins de 10 €/mois pour une formule d'entrée de gamme (taux de remboursement à partir de 50 %) à environ 40 €/mois pour un contrat premium (de taux de remboursement jusqu'à 100 %).Le système de fonctionnement de cette assurance est simple :

  • L'animal est amené chez le vétérinaire car il a été victime d'un accident / est souffrant, les frais de la consultation sont avancés par le propriétaire.
  • Ce dernier envoie à la compagnie la feuille de soins préalablement remplie par le vétérinaire et la facture.
  • Le remboursement est effectué dans les plus brefs délais par virement bancaire.

Cas n°4 : Le vrai coup de la panne

« Pour la Saint-Valentin, nous avons réservé avec mon mari dans un restaurant très chic situé à proximité de chez nous. Sur le chemin, la voiture présente des signes de faiblesses et le moteur se coupe net. J'ai dans un premier temps cru que mon mari me faisait le coup de la panne, mais il ne s'agissait pas d'une blague. Ainsi, au lieu d'une table étoilée c'est à l'arrière d'une dépanneuse que nous avons fini la soirée. » explique Emmanuelle.

En ce qui concerne ce cas, c'est la garantie assistance de leur contrat auto qui peut être déclenchée. Le point essentiel est de savoir à quelle distance la voiture se situe de la maison. En effet, un grand nombre d'assurances dispose d'une franchise kilométrique de 50 km en cas de panne. Autrement dit, à moins de 50 km de chez vous les frais de dépannage seront à votre charge.Certaines assurances proposent une assistance « 0 km » permettant d'être dépanné n'importe où mais il s'agit d'une option (5 à 10 € par mois). Cependant, en cas d'accident il n'y a pas de franchise kilométrique.

Attention, Hyperassur vous conseille de n'engager aucune dépense sans l'accord préalable de votre assistance afin d'être certain d'obtenir un remboursement. La plupart du temps, les prestations d'assistance (dépannage-remorquage, hébergement, frais de retour, prêt d'un véhicule…) sont soumises à un plafond en temps et/ou en euros.