Top 10 des villes les plus chères dans le monde

Publié par le 13 février 2017

Quelles sont les villes les plus chères du monde en matière d'immobilier ? Répondre à cette question n'a rien de simple du fait de la multitude de facteurs liés au coût d'une habitation. En supplément du prix du bien, s'ajoutent les taxes, les frais divers, etc. Un autre aspect majeur à prendre en compte est la relation entre les revenus des acheteurs et le prix de l'habitation. 

Top 10 des villes les plus chères dans le monde

Dans son étude, LeasePlan Car Cost Index calcule les coûts mensuels d'utilisation de son véhicule dans 24 pays incluant la Suisse et la Turquie.
En tête de liste, on découvre la Norvège, où les frais atteignent 708€ par mois. Pour la même utilisation, c'est en Hongrie que les coûts sont les moins importants, atteignant 369€ mensuels.
En France, le coût moyen se monte à 490€ par mois, avec une petite différence entre les véhicules au diesel (476€) et à essence (505€).
Plusieurs constats amènent ces différences : en fonction des segments de véhicules, les variations peuvent être plus importantes. Ainsi, la Norvège, l'Italie et le Danemark sont les pays qui coûtent le plus cher pour la conduite d'une voiture à essence. Les coûts sont définitivement moindres dans une partie des pays de l'Est, comme la Roumanie, la Hongrie ou encore la République Tchèque.


Cliquez ici pour comparer les assurances auto

Ces frais ne sont malheureusement pas susceptibles d'évoluer, même par la seule volonté des conducteurs.
En effet, pour 84 % des coûts recensés, il s'agit de dépenses fixes. La moyenne des coûts correspondant à la dépréciation atteint 37 %, tandis que la TVA et autres taxes se montent à 20 %.Le carburant, pour sa part, représente 16 % de la facture. Il existe également une corrélation importante entre les taxes et le coût global moyen.
Ainsi, pour les pays de l'Est, on note que les taxes prélevées sont moins importantes que dans les pays nordiques. Ce phénomène s'explique en partie par l'influence des actions écologiques sur la législation environnementale. Pour illustration : les taxes se montent à 29 % sur les véhicules à essence norvégiens.