Bien choisir son permis et sa moto école

Publié par le 19 août 2015

Lorsqu'on souhaite devenir motard, le premier réflexe pour réussir à bien conduire son deux-roues est de bien choisir sa moto école et la formule de permis que l'on souhaite passer. En effet, certaines moto-écoles paraissent idéales quand elles sont à proximité du domicile ou proposent des prix attractifs, mais elles ne sont pas forcément synonymes de qualité. Voici donc quelques conseils pour bien choisir son permis et sa moto école.

Bien choisir son permis et sa moto école

Les différentes formules de permis moto

Sachez d'abord qu'il vous faudra passer par une école de conduite si vous souhaitez passer le permis AM (anciennement BSR) pour rouler avec un deux-roues de moins de 50 cm3. En effet, à côté de la formation théorique par l'obtention de l'ASSR, une formation pratique de 7 heures est obligatoire afin d'apprendre à l'élève à circuler correctement en scooter.

Notez également que pour les deux-roues de catégorie intermédiaire (de 50 cm3 à 125 cm3), le permis B est obligatoire.

Ensuite, il existe deux formules pour passer le permis A et ainsi conduire des engins de plus de 125 cm3 : le stage accéléré, qui permet d'obtenir son permis moto en une semaine, et la formation traditionnelle, qui peut durer entre 2 et 6 mois.

  • Le stage accéléré permet d'obtenir le permis A en une semaine contrairement à la formation classique qui nécessite plusieurs mois. La formation se présente dans ce cas sous forme de stage avec des journées pouvant contenir jusqu'à 8 heures de cours afin d'apprendre en une semaine ce que d'autres apprennent en six mois. Très intensif, le stage accéléré peut tout de même présenter quelques difficultés d'assimilation compte tenu du nombre d'informations à retenir dans un délai très court. Le stage accéléré peut ainsi être une bonne alternative, mais uniquement pour ceux qui n'ont pas d'autre choix que d'obtenir leur permis rapidement ou ceux qui ont déjà une première expérience de conduite d'un deux-roues, avec un scooter ou une moto 125 cm3 par exemple. Il peut également convenir aux personnes ayant eu leur code de la route il y a moins de 5 ans et qui n'auront donc que l'épreuve pratique du permis à passer.
  • La formation traditionnelle est plus longue que le stage accéléré, mais permet une meilleure assimilation des informations. Elle peut en effet durer entre 2 et 6 mois selon le profil de l'élève (disponibilités, expérience en deux-roues, code déjà obtenu ou non, etc.). Plus long que le stage accéléré, il permet de prendre son temps pour mieux comprendre, de se perfectionner, de demander des conseils à des conducteurs confirmés, et ainsi d'être mieux préparé le jour de l'examen du permis moto. Pour ceux qui n'ont pas d'obligation immédiate d'obtenir leur permis, nous vous conseillons donc de passer par la formation traditionnelle qui offre une plus longue et donc plus bénéfique période d'apprentissage et une meilleure préparation.

Sur quels critères choisir sa moto école

Après avoir choisi la formule de permis moto la plus adaptée, il vous faut bien choisir votre moto école, et ne pas se jeter sur la plus proche ou la moins chère. Pour trouver la bonne moto école, il y a quelques critères à prendre en compte :

  • Faire confiance au bouche à oreille et ne pas hésiter à demander conseil à des motards plus confirmés. Lorsqu'une moto école paraît intéressante, il est conseillé de demander aux élèves devant l'école si les formations proposées valent le coup.
  • Retrouver le logo de l'Association pour la Formation des Motards sur la devanture de la moto école. Cela signifie que l'école répond aux critères officiels d'une bonne moto école (en termes d'équipements, de plateau ou de nombre d'élèves par moniteur).
  • L'état des motos de l'école est à prendre en compte puisqu'il peut donner une idée de la qualité de l'enseignement.
  • La fréquence des sessions d'examen, qui doit être idéalement d'une par semaine, ainsi que les délais entre les épreuves (épreuve du plateau et épreuve en circulation) qui ne doivent pas excéder 2 semaines.
  • Le taux de réussite à l'examen du permis moto peut donner une idée de la qualité d'enseignement d'une moto école.

Il est aussi important de se méfier des moto-écoles proposant des offres trop alléchantes. L'important est que le prix présenté inclue la formation théorique, les frais administratifs et les heures de conduites. A partir du moment où il est certain que le prix versé est réparti entre ces trois pôles, le prix est justifié. Le prix doit également prendre en compte les 20 heures de formation minimales obligatoires avant de passer le permis A (8 heures de plateau et 12 heures de circulation sur une moto) .

Vous savez maintenant comment faire le bon choix pour passer votre permis deux-roues dans les meilleures conditions.