Bien choisir sa moto

Publié par le 12 août 2015

Généralement, l'achat d'une moto est guidé par les goûts personnels de l'acheteur. Or, le choix d'une moto repose sur de nombreux critères, tout aussi (voire plus) important que son côté esthétique. Alors qu'elle soit neuve ou d'occasion, comment bien choisir sa moto ? Voici quelques astuces.

Bien choisir sa moto

Combien y a-t-il de catégories de moto ?

Avant de choisir sa moto, il est bien de savoir quelles catégories existent. Il y en a dix :

  • Les utilitaires (ou basiques) : petites et moyennes, ce sont souvent les moins chères, idéales pour les débutants ou l'utilisation en ville.
  • Les roadsters : destinées à être utilisées en ville, ces motos lourdes et puissantes peuvent faire de fortes accélérations et sont adaptées aux longues routes.
  • Les sportives : adaptées à l'accélération rapide et la conduite à vitesse élevée, elles sont onéreuses (à l'achat et à l'entretien), et difficiles à manier à basse vitesse.
  • Les customs : les motos avec une position de conduite les pieds en avant, comme les Harley-Davidson.
  • Les routières : comme le nom l'indique, elles sont adaptées à la route et à l'autoroute, et privilégient donc le confort pour de longs trajets. Pouvant accueillir un passager et un bagage, elles sont très puissantes et agréables à conduire.
  • Les GT (Grand Tourisme) : pouvant peser jusqu'à 400 kg, les motos GT ont un prix élevé mais sont adaptées aussi bien aux parcours quotidiens qu'à l'autoroute ou aux balades estivales.
  • Les cross : non adaptées à la voie publique, elles sont utilisables uniquement sur des terrains privés.
  • Les enduros : ce sont des motos de cross qui ont été homologuées pour être utilisées sur la voie publique, principalement sur les chemins de campagne et les longues routes.
  • Les trails : dérivés des motos cross et enduros, mais adaptées à la circulation sur route, et au prix moins élevé.
  • Les hypermotards : conçues pour faire des courses à moto, aussi bien sur des routes en terre que sur du bitume.

Bien choisir sa moto selon son profil

A chaque profil correspond une moto. Selon l'âge, l'expérience, l'état de santé ou encore le niveau du conducteur, certaines motos sont plus adaptées, et d'autres ne sont pas conseillées (voire interdites).

Avant l'achat d'une moto, il est donc conseillé de demander à l'assureur s'il accepte de couvrir la moto achetée choisie selon les critères suivants :

Budget

Il diffère d'une personne à l'autre. Un étudiant ne pourra par exemple pas se permettre d'acheter la même moto qu'un cadre supérieur. Les motos neuves pouvant coûter entre 200 € et 15 000 €, et en moyenne 25% de moins pour les motos d'occasion, il faut toujours choisir un véhicule qui entrera dans son budget moto. Il ne faut pas oublier qu'en plus du permis et de la moto, le budget devra également comporter les accessoires, l'assurance, et l'entretien régulier de la moto. Sachant cela, acheter une moto d'occasion peut permettre d'alléger le budget global d'un motard débutant.

Expérience

Selon le niveau du conducteur, certaines motos sont autorisées et d'autres ne le sont pas. Avec un permis B uniquement, il est impossible de conduire une moto au-dessus de 50 cm3, et il faudra obtenir le permis moto (permis A) pour passer à la gamme au-dessus. Pour les débutants, nous conseillons donc de commencer avec un modèle peu puissant, qui pourra être revendu d'occasion à un nouveau jeune conducteur.

Santé

Selon le type de moto conduit, différentes parties du corps sont suscitées. En effet, les motos de sport peuvent engendrer des douleurs au dos, aux abdominaux et aux fesses, les customs des douleurs aux hanches, cuisses et bras, les GT peuvent faire mal aux jambes et aux bras, les trails aux abdominaux, et les hypermotards au cou. Selon l'état de santé, qui peut également être lié à l'âge, un motard doit donc soigneusement choisir le type de moto qu'il souhaite acheter.

Gabarit

La taille et le poids influencent également le choix. Il est en effet très important d'avoir la force nécessaire pour maîtriser une moto, que ce soit en conduite ou à l'arrêt. Les poids plume ont donc tout intérêt à choisir une moto légère, alors que les motards plus costauds pourront se diriger vers des motos plus lourdes comme les trails.

Bien choisir sa moto selon l'utilisation qu'on souhaite en faire

Quelqu'un qui prévoit d'utiliser sa moto plusieurs fois par jour n'aura pas les mêmes besoins que quelqu'un qui prévoit de l'utiliser uniquement l'été pour se balader. C'est pourquoi il est important de choisir sa moto selon l'utilisation qu'on souhaite en faire.

Habitudes de conduite

Il est judicieux de choisir sa moto en fonction de ses habitudes de conduite. Quelqu'un qui roule uniquement en ville n'aura pas besoin de la même moto que quelqu'un qui fait de l'autoroute ou des chemins. Pour les débutants ou ceux qui roulent uniquement en ville, une moto de 125 cm3 est largement suffisante. Pour quelqu'un qui fait de l'autoroute, les motos GT, roadsters, trails, sportives, customs et hypermotards sont plus adaptées. Pour quelqu'un qui utilise sa moto pour rouler sur des chemins, les motos sportives, moto-cross, trials, ou hypermotards sont d'usage. Aussi, quelqu'un qui utilise peu sa moto aura peut-être tout intérêt à l'acheter d'occasion, plutôt que d'investir dans une moto neuve.

Puissance du moteur

Pour un conducteur débutant, une moto à moteur puissant n'est pas une bonne idée, et il est même possible que l'assureur refuse de le couvrir si le jeune motard choisit une moto non adaptée. Les débutants ont tout intérêt à commencer avec une moto de 125 cm3, et d'augmenter la puissance du moteur avec l'expérience.

Après l'avoir essayée

Une fois que tous les critères pour bien choisir sa moto ont été passés en revue, il est tout de même conseillé d'essayer la moto choisie avant de l'acheter. Qu'elle soit neuve ou d'occasion, il est judicieux d'évaluer le confort de la machine, les sensations, et le feeling quant au model en général.