Handicap : quel permis choisir pour quel 2 roues ?

Publié par le 10 septembre 2015

Conduire un deux-roues est une activité physique qui nécessite un minimum de force et de concentration. Le conducteur doit être juridiquement et physiquement considéré comme apte à conduire un deux-roues. Cela ne met pas de côté les personnes en situation de handicap, mais il y a certaines règles à suivre pour s'assurer qu'un conducteur handicapé est apte à la conduite d'une moto ou d'un scooter.

Handicap : quel permis choisir pour quel 2 roues ?

Quel permis en cas de handicap ?

Pour vérifier son aptitude à conduire un deux-roues, une personne en situation de handicap doit prendre rendez-vous avec la Commission médiale de la préfecture du département dans lequel elle vit. Les médecins décideront de son aptitude à conduire ou non, et détermineront les aménagements qui doivent être faits sur un deux-roues afin qu'il soit adapté au handicap du conducteur.

Une personne en situation de handicap peut ainsi passer un permis pour conduire un deux-roues. S'il est considéré comme apte, le candidat recevra un certificat délivré par la Commission médicale de la préfecture. Ce certificat lui permettra de contacter des écoles spécialisées dans la conduite de deux-roues par des personnes en situation de handicap. Le candidat pourra ainsi se préparer au permis sur des deux-roues aménagés. Ce certificat devra également être présenté au moment des épreuves.

Une fois inscrit dans une école de conduite spécialisée, le conducteur de deux-roues handicapé devra prendre contact avec le bureau de l'éducation routière de la Direction départementale interministérielle (DDTM, DDT ou DDPP). Cela lui permettra de constituer un dossier contenant les aménagements nécessaire sur la moto de l'école de conduite et sur la moto qu'il possèdera une fois le permis obtenu.

A partir du moment où une personne en situation de handicap est considérée comme apte à conduire un deux-roues, elle peut passer le permis de son choix, sauf si son handicap lui impose un certain type de véhicule. Elle peut ainsi décider d'obtenir :

  • Le permis AM, anciennement appelé BSR (Brevet de Sécurité Routière), qui lui permettra de conduire une moto ou un scooter de 50 cm3 maximum.
  • Le permis A, c'est-à-dire le permis moto, qui lui permettra de conduire n'importe quel deux-roues de plus de 50 cm3, et en particulier ceux de plus de 125 cm3.

Sachez qu'un temps additionnel peut vous être accordé pour passer les épreuves théoriques et pratiques du permis sélectionné. De plus, une assistance peut être apportée. Par exemple, les candidats sourds ou malentendants peuvent faire appel à un interprète.

Personne handicapée : quel 2 roues choisir ?

Une fois le permis de son choix obtenu, une personne en situation de handicap peut choisir le deux-roues que son permis lui autorise de conduire. Le deux-roues doit impérativement être adapté au handicap, et des aménagements doivent être effectués, en fonction du certificat délivré par la Commission médicale de la préfecture et du dossier constitué par le bureau de l'éducation routière de la Direction départementale interministérielle.

Le motard en situation de handicap peut ainsi acheter :

  • Un deux-roues disposant déjà des aménagements nécessaires ;
  • Un deux-roues classique, et le faire adapter selon les aménagements qui lui ont été imposés.

N'oubliez pas également d'assurer votre deux-roues pour être bien couvert.