Moto, scooter : l’assurance au kilomètre

Publié par le 12 août 2015

Lorsqu'on achète une moto ou un scooter, assurer son véhicule est une obligation légale. D'office, les deux formules d'assurance qui viennent en tête sont les deux plus courantes : l'assurance au tiers et l'assurance tous risques. Seulement, il existe d'autres types d'assurances, comme l'assurance au kilomètre, plus adaptée à un motard occasionnel.

Moto, scooter : l’assurance au kilomètre

Qu'est-ce que l'assurance au kilomètre ?

Son petit surnom, c'est l'assurance PAYD, ou « Pay as you drive », qui signifie « Paiement à la conduite ». Refusée aux propriétaires de moto de 50m3 et parfois à tous les véhicules de moins de 125cm3, l'assurance au kilomètre vous permet de ne payer que ce que vous roulez.

L'assurance au kilomètre se présente sous deux formes possibles :

  • un forfait : vous définissez à l'avance un nombre de kilomètres que vous pensez parcourir sur une année, et vous payez en fonction ;
  • une formule : à la fin de l'année, vous payez chaque kilomètre roulé. Cette formule est la plus courante.

Quelle que soit la formule d'assurance au kilomètre que vous choisirez, vous allez devoir installer un boitier sur votre deux-roues. Ce boitier « mouchard » comptera les kilomètres parcourus par votre moto, votre vitesse moyenne de circulation ou encore les dates et heures de déplacement. Il enverra ensuite les informations à votre assurance pour que celle-ci établisse le montant à payer. Ainsi, aucun sentiment d'injustice lorsque vous devrez payer le montant annoncé : le tarif sera établi selon ce que vous avez conduit.

L'assurance au kilomètre, pour qui ?

De toute évidence, l'assurance au kilomètre est plutôt conçue pour les rouleurs occasionnels. Si vous faîtes des dizaines de milliers de kilomètres par an, alors ce type d'assurance n'est clairement pas fait pour vous. En revanche, cette assurance est adaptée à quiconque souhaite réduire son budget moto ou scooter global car il ne roule pas beaucoup, comme le jeune étudiant qui utilise son deux-roues uniquement en semaine pour aller en cours. Attention toutefois, l'assuré doit payer des frais supplémentaires comme pénalité en cas de dépassement de forfait.

Quel que soit le profil du conducteur, l'assurance au kilomètre est donc une alternative pour les petits rouleurs. Economique, elle permet aux motards qui utilisent peu leur deux-roues de payer leur assurance uniquement en fonction du nombre de kilomètres qu'ils parcourent.