Quelle assurance pour un scooter ou une moto 50 cm3 ?

Publié par le 15 janvier 2016

Un scooter ou une moto 50 cm3, c'est la demande que de nombreux parents redoutent de la part de leur ado. En effet, il est possible de prendre la route sur un deux roues à partir de 14 ans, sous certaines conditions. Mais le risque n'est pas neutre et une bonne assurance est nécessaire.

Quelle assurance pour un scooter ou une moto 50 cm3 ?

Conduite d'un cyclo : une bonne protection est indispensable

Les motos et scooters accessibles dès 14 ans font partie de la catégorie administrative des cyclomoteurs. Leur cylindrée est donc encadrée : (50 cm3 maximum), leur puissance (4kW maximum) et leur vitesse aussi (45 km/h maximum).

Malgré leurs performances modestes, comme tous les véhicules à moteur homologués pour circuler sur la voie publique ils font l'objet d'une obligation d'assurance. C'est l'assurance au tiers qui est obligatoire, mais les 50 cm3 disposent comme les deux roues les plus puissants d'une offre assez large : tiers, tiers + et tous risques.

Les prix varient de 20 € à 30 €/mois en moyenne pour un contrat de base, à 50 €/mois en moyenne pour une couverture maximale. Précisons que le système de bonus/malus n'est généralement pas appliqué pour les assurances cyclomoteur. Toutefois, quand votre ado deviendra un jeune conducteur auto, l'assureur pourra produire un tarif plus avantageux s'il prend en compte l'expérience de la route déjà acquise.

Parmi les garanties proposées, il y a bien sûr la responsabilité civile (minimum légal obligatoire) qui couvre l'assuré et son véhicule contre tous les dommages qu'il pourrait causer à autrui. La garantie défense/recours est généralement acquise dans les assurances d'entrée de gamme, ainsi que l'assistance. Pour une protection supplémentaire du deux roues, l'assuré peut orienter son choix vers un tiers+ qui rajoute généralement les garanties vol, incendie et catastrophes naturelles. Une formule tous risques proposera en plus la garantie « dommages accidents » pour indemniser les dommages subis en circulation, que l'assuré soit en tort ou non.

Mais quand il s'agit de la protection d'un jeune usager sur un deux roues, la garantie la plus importante reste la « dommages corporels du conducteur ». Attention elle n'est pas acquise dans tous les contrats et fait souvent partie des options, même en tous risques. Elle est d'autant plus importante que les accidents en deux roues sont la deuxième cause de mortalité chez les 15-19 ans, ces derniers représentant 3 % des tués sur les routes.

La conduite d'un 50 cm3

Le plus souvent, les ados ont déjà choisi le modèle de leur rêve bien avant d'avoir l'âge légal, une moto pour ceux qui feront des trajets en campagne et hors de la ville ou un scooter pour ceux qui rouleront essentiellement en agglomération. Mais avoir 14 ans n'est pas suffisant pour prendre le guidon d'un cyclo. Il faut disposer de la bonne formation, appelée permis AM (anciennement BSR).
Celui-ci se compose d'une formation théorique (attestation de sécurité routière délivrée au collège) et d'une formation pratique de 7h en auto-moto école. Son coût est en moyenne de 200 € et se partage entre 1h de sensibilisation aux risques, 2h d'enseignements hors circulation et 4h de conduite.

Circuler sans le permis AM, c'est s'exposer à une amende de 35 € et une immobilisation du véhicule. Par ailleurs, les garanties de votre assurance pourraient ne pas être acquises. Autre cas où l'assurance ne joue pas son rôle : si le 50 cm3 est débridé, voire préparé pour augmenter ses performances. L'amende prévue ici est de 135 € + immobilisation, voir confiscation du véhicule.
Enfin dernière obligation pour les 50 cm3 : l'immatriculation auprès de la Préfecture avec délivrance d'une carte grise, carte grise qui sera nécessaire pour obtenir une assurance. 

retrouvez tous nos guides assurance scooter et moto et nos conseils conso pour les utilisateurs de deux roues