Bien préparer ses obsèques : comment écrire son testament?

Publié par le 12 novembre 2014

Le testament est un document écrit qui permet à toute personne de faire un legs à titre gratuit aux bénéficiaires de son choix, dans la limite de la loi. Il est même possible de le rédiger soi-même, c'est le testament olographe. Cependant, pour qu'il soit parfaitement valable, il faut respecter des conditions de formes strictes. Voici notre guide.

Bien préparer ses obsèques : comment écrire son testament?
Préparer son testament
Pour que le testament soit admissible, il devra donc être impérativement écrit en entier à la main. Tout document écrit à la machine ou à l'ordinateur ne sera pas recevable. Il faudra le dater précisément avec obligatoirement le jour, le mois, et l'année. Enfin, la signature est aussi indispensable. Commencer le document par la phrase « ceci est mon testament », pour éviter toute incertitude. Il faut également indiquer très précisément les noms, prénoms, adresses et lien des différents bénéficiaires, pour qu'aucun doute ne soit permis quant à leur identité.
Pour éviter tous risques d'annulation, on peut se faire aider par un professionnel du droit pour sa rédaction. En cas d'hésitation, vous pouvez réaliser votre testament avec l'aide d'un notaire, c'est le testament authentique. Comptez aux alentours de 150 €. En présence de plusieurs témoins, vous dictez vos volontés et l'office notarial les met en forme pour une rédaction irréprochable et incontestable. Une fois vérifié, vous n'avez plus qu'à signer. 

Ce qu'il faut éviter
Le testament olographe est payant si vous décider de le placer chez un notaire, c'est ce qu'on appelle les frais de garde, qui sont de l'ordre de 30 euros. Moins couteux, il faut tout de même être très rigoureux lors de sa rédaction. Il est par exemple interdit d'écrire son testament à deux, avec son conjoint par exemple, cela rendra le document nul, sans valeur.
De plus, il faudra être très précis dans la formulation pour ne pas laisser de place à l'interprétation, le jour de l'ouverture de l'enveloppe. Par exemple, préférer les phrase simple et claires comme « je lègue ma maison à XX » et pas « je souhaiterais laisser ma maison à XX ».