Faire son choix entre l'inhumation et la crémation

Publié par le 24 juin 2015

Lorsque vous mettez en place votre contrat assurance obsèques ou que vous organisez celles d'un proche, l'une des premières questions à se poser est celle du choix entre l'inhumation et la crémation. La réponse est en général plus facile à formuler lorsqu'il s'agit de choisir pour soi-même, mais lorsqu'un proche décède et que ce dernier n'avait pas exprimé de souhait particulier, vient s'ajouter à la peine et au deuil la nécessité de prendre une décision difficile.

Quelles différences entre l'inhumation et la crémation

Qu'est-ce que l'inhumation ?

L'inhumation est le fait de mettre le corps du défunt en terre. C'est ce que l'on appelle plus communément l'enterrement. Afin de pouvoir procéder à ce dernier, il sera nécessaire d'acheter une concession. Il s'agit d'une parcelle de terre nue, située dans un cimetière. La municipalité la loue pour une durée plus ou moins longue au décisionnaire.

Le corps du défunt pourra donc y reposer jusqu'à la fin de cette période. A l'issue de cela, soit la famille prolongera le contrat soit elle procédera à la crémation des restes, soit ces derniers seront placés dans l'ossuaire. Les mairies ont l'obligation d'assurer une sépulture à l'ensemble des habitants déclarés de sa commune ou à toute personne décédée sur cette dernière mais aussi à ceux qui y possèdent déjà une sépulture familiale. Certaines personnes font parfois le choix de l'inhumation dans une propriété privée ce qui comporte des avantages de budget et un recueillement plus aisé.

Cependant les Préfectures accordent très rarement les autorisations nécessaires pour ce type de dérogations. Sachez que les pompes funèbres organisatrices des obsèques peuvent également effectuer pour vous les démarches d'achat de concession et ce sans avoir le droit de réaliser un bénéfice quelconque.


Bon à savoir : " Le conjoint a le droit d'être inhumé dans le tombeau dont l'autre conjoint avait une concession, sauf volonté contraire expresse de ce dernier."


Qu'est-ce que la crémation ?

La crémation est une deuxième alternative qui consiste à incinérer le corps du défunt, après autorisation de la mairie. Pour cela, il est nécessaire de fournir les volontés écrites du défunt ou de la personne ayant autorité sur l'organisation des obsèques. Ce type de funérailles est possible dans le cas où aucun doute n'aurait été levé concernant la cause du décès.

Il est obligatoire d'incinérer le défunt dans un cercueil et ensuite de placer les cendres dans une urne. Plusieurs options s'offrent ensuite aux proches du défunt : conserver les cendres dans l'urne où bon leur semblera, les répandre dans la nature ou dans le jardin du souvenir propre au cimetière ou au crématorium ou enfin les déposer dans un columbarium familial.

Faire un choix pour vous ou pour vos proches

Des études montrent que de plus en plus de personnes, lorsqu'elles ont un choix à formuler de leur vivant concernant leur décès optent pour la crémation alors qu'elles ont beaucoup plus de mal à faire ce choix pour leurs proches.

Effectivement, lorsque ce dernier n'a pas exprimé de souhait particulier, il est souvent constaté que les proches préfèrent procéder à une inhumation plutôt qu'à une crémation car ils auraient l'impression dans le deuxième cas de se débarrasser trop brutalement du corps du défunt. Il s'agit bien entendu d'une appréciation personnelle.

Sachez également que si vous aviez émis le souhait d'être crématisé, vos proches pourront ne pas le respecter et vous inhumer car ils ont le dernier mot. Le seule moyen d'être certain que votre volonté soit respectée est de souscrire à un contrat ou de déposer vos volontés sous scellées chez un notaire.