Comment choisir l’entreprise de pompes funèbres ?

Publié par le 21 juin 2016

Que l'on souhaite sélectionner une société de pompes funèbres lors du décès d'un proche, ou le faire ante mortem dans le cadre de la souscription à une garantie obsèques, il est important de connaître les critères qui différencient les compagnies les unes des autres. Le coût des prestations est un facteur que l'on considèrera nécessairement, mais ce n'est pas le seul à entrer en ligne de compte.

Comment choisir l’entreprise de pompes funèbres ?

Les différents types de pompes funèbres

Avant de se livrer à un choix, il faut déjà être conscient qu'il existe pas moins de trois types d'entités habilitées à prendre en charge les obsèques.

Les pompes funèbres municipales, comme leur nom l'indique, sont gérées par la commune, qui établit leurs tarifs. Les pompes funèbres privées fixent elles-mêmes leurs tarifs, sans barème imposé. Enfin, des associations agréées par la Préfecture de police sont également en mesure de s'occuper des funérailles.

Certaines pompes funèbres privées sont des sociétés familiales, établies parfois depuis plusieurs générations, ou des sociétés d'économie mixte (comme à Brest, Tours ou Grenoble). D'autres en revanche appartiennent à des groupes financiers, détenus par des investisseurs. C'est le cas par exemple des Pompes Funèbres Générales (PFG), de Roblot, Henri de Borniol, Serenium et Dignité Funéraire, qui appartiennent tous indirectement au groupe russe ALFA.

La personne qui sera en charge de conduire le service des funérailles est appelé indifféremment monteur de convoi, maître de cérémonie, assistant funéraire au convoi, ou encore ordonnateur.

Dialoguer avec plusieurs sociétés de pompes funèbres est tout à fait possible avant de faire son choix. Quelque forme que prennent les discussions, un opérateur funéraire ne peut commencer à faire les démarches administratives qu'une fois qu'un mandat lui a été délivré par la famille du défunt ou par son représentant.

Les critères de choix

Une fois le type d'opérateur choisi, il faut essayer d'en rencontrer plusieurs et de se renseigner autour de soi pour avoir des retours de personnes ayant eu recours à leurs services. Le contact humain est un élément important à prendre en compte : si le conseiller funéraire fait mauvaise impression, qu'il donne le sentiment de ne pas maîtriser son sujet complètement, mieux vaut se tourner vers un autre interlocuteur. Être en confiance est absolument essentiel quand il est question de sélectionner une entreprise de pompes funèbres.

Les opérateurs sont tous soumis à un ensemble d'obligations légales, comme celle de remettre aux clients potentiels un devis détaillé et gratuit. Celui-ci doit être écrit et correspondre au modèle de devis applicable aux prestations fournies par les opérateurs funéraires fourni dans le cadre de la réforme de 2008 (validée par un arrêté ministériel daté du 23 août 2010, entré en application le 1er janvier 2011). Ce modèle de devis est étudié pour être lisible et procurer toutes les informations nécessaires. Son utilisation est obligatoire.

Ce devis indique entre autres le nom, le représentant légal et l'habilitation officielle de la société. Il doit inclure la TVA, et inclure les conditions générales de vente au complet.

Le devis doit également préciser la commune du lieu de décès, celle de la mise en bière et du service funéraire et le nombre d'agents requis pour le convoi.

Comparer les devis fournis par différentes pompes funèbres peut permettre de faire des économies sur les frais d'obsèques. Comitam vous propose de recevoir des devis de pompes funèbres gratuitement et sous deux heures.

Si le défunt avait fait un choix d'opérateur clairement exprimé, par le biais de son assurance obsèques ou dans son testament, il est impératif de respecter sa volonté et de se tourner vers cette société. Contrevenir aux volontés d'un défunt est puni par la loi d'une peine d'emprisonnement de six mois, et d'une amende forfaitaire de 7 500 euros, comme précisé dans l'article 433-21-1 du code pénal.

Le coût des obsèques

Selon les modalités souhaitées, le coût total des funérailles peut varier dans des proportions significatives. Les services pris en charge par les pompes funèbres, qui comprend essentiellement le transport du corps, le prix du cercueil et les honoraires des porteurs et de la société (pour les formalités administratives et une inhumation, une crémation ou un rapatriement). Le total se situe généralement entre 3 500 et 4 000 euros pour des funérailles classiques.

Le facteur le plus susceptible d'affecter le coût total est le prix du cercueil, qui représente généralement plus de 25% du budget global des obsèques. Le modèle premier prix est généralement un cercueil en chêne de 22 mm, c'est pourquoi il est judicieux de demander à la société le coût d'un tel modèle, afin de s'en servir comme base de référence.

Il faut prendre en compte les soins de conservation du corps : dans un délai de 24 heures après le décès, ils sont facultatifs. Au-delà, les soins de conservation sont obligatoires et devront être facturés par l'entreprise de pompes funèbres. Ils sont également obligatoires en cas de rapatriement du corps à l'étranger ou en-dehors de la métropole.

Un certain nombre de prestations sont optionnelles, et peuvent être ignorées, ou réalisées par un autre tiers que par l'entreprise de pompes funèbres. Parmi ceux-ci, la toilette et l'habillage du corps, ainsi que la housse mortuaire, le capiton et le coussin ou le linceul, peuvent être laissés aux soins de la famille.

L'impression de faire-part et la publication de l'avis de décès, la tenue d'un registre à signatures, la commande de fleurs et de couronnes funéraires, ainsi que la diffusion de musique durant le service, sont des services que les pompes funèbres peuvent fournir, mais qui peuvent aussi bien être laissés à l'initiative de la famille.