Le déroulement des funérailles juives

Publié par le 5 juillet 2016

La religion juive est entourée d'un certain nombre de rites et de coutumes dans le cadre d'un décès. Les règles qui encadrent le deuil concernent directement les proches parents, c'est-à-dire les fils et les filles lorsqu'ils ont atteint leur majorité religieuse, les frères et sœurs, l'époux ou l'épouse, le père et la mère.

La période de deuil s'accompagne, pour les fils, de l'obligation de réciter le Kaddich régulièrement (les filles peuvent le faire également si elles le souhaitent). Dans certains cas, un autre membre de la famille peut le faire.

Les parents moins proches et les amis de la famille sont tenus de marquer leur soutien aux personnes endeuillées, en les accompagnant dans leurs démarches, en les aidant à traverser l'épreuve moralement et spirituellement.

Le déroulement des funérailles juives

La période qui précède l'enterrement

Le corps du défunt est préservé avec une grande révérence et placé dans une pièce les pieds vers la porte, avec au moins une veilleuse allumée à sa tête. La veilleuse est une bougie spéciale qui doit rester allumée jusqu'à sept jours au-delà de l'enterrement.

Tous les miroirs de la maison, symboles de vanité, doivent être recouverts (d'un drap ou d'une serviette) jusqu'à la cérémonie.

Le défunt doit être veillé jour et nuit par ses proches, qui récitent généralement le livre des Psaumes. Il est apprêté, on lui a mis des vêtements blancs sobres, en lin ou en coton. Son visage est recouvert d'un drap, car nul ne doit regarder un mort, de peur d'assombrir le souvenir que l'on peut avoir de la personne vivante.

Entre le décès et les obsèques, les personnes endeuillées sont appelées "onèn", ils ne doivent pas consommer de viande ni de vin (sauf pendant Chabbat) ni réciter de prières autres que le Kaddich. S'ils se rendent à la synagogue, ils ne lisent pas la Tora.

La cérémonie des obsèques

Les obsèques doivent avoir lieu rapidement après le décès, dans un délai de trois jours maximum. Il n'est pas spécialement bien vu d'en faire un événement fastueux, il s'agit plutôt d'une cérémonie intime, dédiée à préserver la dignité du défunt. Rien n'y est ostentatoire et le cercueil se doit d'être construit dans un bois simple.

Apporter des fleurs à un enterrement juif ne fait pas partie de la coutume, en revanche il est bien vu de faire un don à la synagogue ou à une association.

Il est recommandé de mettre des vêtements sobres, d'éviter les bijoux, et pour les hommes de porter la kippa. Chaque personne présente lors de l'enterrement jette alors trois poignées de terre sur le cercueil. La famille proche se livre au rite de la "Kri'a" en déchirant un vêtement pendant la cérémonie, que l'on conservera ensuite durant sept jours.

Le Kaddish est prononcé près de la tombe. Il s'agit cette fois d'une version spécifique à l'enterrement.

Le rabbin encadre cette cérémonie et ces rituels.

La période qui suit l'enterrement

Après l'inhumation, les proches se retrouvent pour un repas, composé d'aliments qui symbolisent le cycle de la vie, comme les lentilles ou les œufs. On y partage également du vin kasher, que l'on boit en récitant une formule de consolation.

Ils se doivent ensuite d'observer sept jours de deuil que l'on appelle "shiva". Chaque soir, un "minyan" réunit dix personnes juives adultes pour réciter le Kaddich. Durant toute cette période, la veilleuse est laissée allumée.

Les trente jours qui suivent l'enterrement sont appelé "sheloshim" et constituent un deuil au second degré. Il est toujours interdit aux endeuillés de se raser et de se couper les cheveux, ainsi que de mettre des vêtements neufs.

L'année qui suit un enterrement est appelée "shana", et les personnes qui portent le deuil doivent continuer à dire le Kaddich régulièrement.

Pour en savoir plus sur les coutumes juives de deuil, nous vous invitons à lire cet article sur le site Massorti.com.

Afin de mieux préparer vos obsèques, il est conseillé de souscrire à une assurance obsèques qui vous permettra de mieux protéger vos proches et prendra en charge les frais relatifs aux obsèques. Afin de trouver un contrat répondant à vos besoins, nous vous recommandons d'utiliser notre comparateur d'assurances obsèques en ligne. Vous pourrez ainsi comparer facilement les différents tarifs des assurances obsèques.