Obsèques : comment rapatrier un corps depuis l’étranger ?

Publié par le 5 juin 2015

Si le décès d'un parent ou d'un proche constitue toujours un choc douloureux, sa survenue à l'étranger complique la situation. Il ne faut donc pas hésiter à s'appuyer sur le soutien des autorités compétentes. Il est crucial de ne pas être isolé devant ce type d'épreuve, mais il est également important d'être guidé lorsque des règles s'imposent.

Obsèques : comment rapatrier un corps depuis l’étranger ?

Comment réagir sur place ?

Classiquement, si la personne qui décède est accompagnée, son entourage se charge de prévenir les proches. Il est cependant important de prendre le soin d'alerter les autorités consulaires françaises présentes dans le pays. Ce sont elles qui se chargeront de réunir les informations nécessaires à une notification des circonstances du décès à la famille, par le biais des services de police ou de gendarmerie en France.

L'autorisation de transport est éditée par le consulat sur place

Non seulement, ce schéma garantit une identification officielle du défunt, mais c'est également un passage obligé pour organiser le rapatriement du corps. Le consulat s'occupe en effet de délivrer l'autorisation de transport du corps et informe en temps réel la famille, sur l'état d'avancement des démarches. Les autorités effectueront également la transcription de l'acte de décès local, dans le registre de l'état civil français.

Contacter le Ministère des affaires étrangères

Le Centre de crise du Ministère des Affaires Étrangères assure le relais en France auprès des familles. C'est d'ailleurs le service qu'il faut contacter lorsque l'annonce du décès aux proches s'effectue par le biais des médias ou de l'agence de voyages, par exemple. Ils s'assureront alors que la situation est effectivement bien prise en charge par l'ambassade.

Qui assume les frais de rapatriement ?

Les services consulaires constituent un bon relais pour informer la famille sur les modalités et le coût du rapatriement du corps, même si ce rôle est parfois assumé par la compagnie auprès de laquelle le défunt aurait souscrit une assurance appropriée.
Ces mêmes autorités peuvent relayer d'éventuels transferts d'argent sécurisés. Enfin, si le décès intervient dans le cadre d'un crime, un suicide, voire une catastrophe naturelle, elles ne laisseront pas la famille démunie devant les procédures et les délais rallongés qui en découleront.

Le rôle d'une garantie obsèques

Si le défunt a souscrit de son vivant une assurance obsèques, celle-ci se charge généralement des frais de transport et de rapatriement du corps depuis l'étranger. Certaines garanties peuvent comprendre le transport et l'hébergement des proches sur le lieu du décés, jusqu'aux frais de garde des enfants et du domicile pendant leur absence. Dans tous les cas, l'assurance obsèques les assistera dans les démarches administratives, voire juridiques.