Pompes funèbres : y a-t’ il une réelle concurrence ?

Publié par le 24 juin 2015

Les pompes funèbres, bien qu'indispensables dans un moment aussi douloureux qu'un décès, restent avant toute chose un commerce et la concurrence y joue le même rôle que pour toute autre entreprise. Au début des années 1990, la libéralisation des pompes funèbres a changé beaucoup de choses. Effectivement, jusqu'en 1993, ce sont les Pompes Funèbres Générales qui avaient le monopole de cette activité. Elles ont été atteintes par l'obligation faite aux mairies d'ouvrir la gestion des services funéraires à d'autres entrepreneurs. Mais peut-on vraiment parler de concurrence ?

Pompes funèbres : y a-t’ il une réelle concurrence ?

Une concurrence déloyale

La concurrence mise en place n'a en fait eu pour effet que de faire monter les prix au fil des années. Seulement trois grands groupes se partagent plus de 70% du marché global national. Ils sont suivis de près par de nombreux indépendants et régies municipales.

La libéralisation du secteur avait pour but de faire baisser les prix mais cela n'a pas été le cas et une concurrence déloyale s'est mise en place année après année.

Parmi les grands problèmes liés aux pompes funèbres, les associations de consommateurs pointent du doigt trois points :

  • De nombreuses villes françaises sont régulièrement accusées de protéger leur régie funéraire de la concurrence en faisant de la rétention d'information.
  • De plus, certains opérateurs funéraires négocieraient des relais avec les cliniques, hôpitaux et maisons de retraite qui ne possèdent pas de chambre funéraire. Ces derniers sous-entendent à l'arrivée des familles qu'ils sont une agence désignée d'office et que les choses sont censées se passer ainsi, ce qui n'est pas le cas.
  • Enfin, et cela rejoint le deuxième point évoqué, les agences de pompes funèbres ont la fâcheuse tendance de profiter du désarroi des proches et des délais courts pour leur vendre des services supplémentaires qu'ils font passer pour obligatoires.

Pompes funèbres : demander plusieurs devis

Il est rare que les proches d'un défunt prennent le temps de demander plusieurs devis différents et ce pour plusieurs raisons.

En général, la famille n'a que six jours pour organiser les funérailles, ce qui laisse peu de temps à la prospection et aux différentes demandes de devis. Le souci est surtout que les proches n'ont pas la tête aux économies et à la négociation. Les agences le savent et n'hésitent pas à en profiter.

Il vous faudra donc rester vigilant dès le choix du contrat avec l'agence, qu'il s'agisse d'un contrat d'assurance ou de l'organisation des obsèques d'un proche. N'oubliez pas que ces gens sont avant tout là pour faire du commerce.

Aussi, pensez à vos intérêts avant de céder à certains arguments peu valables. N'oubliez pas également qu'aucun établissement de soin ou qu'aucune maison de retraite n'est habilitée à vous questionner sur votre choix d'agence de pompes funèbres.