Assurance-crédit immobilier : faites des économies en changeant d’assureur

Publié par le 17 janvier 2017

Lors de la souscription d'un crédit immobilier, la plupart des emprunteurs choisissent l'assurance proposée par l'organisme préteur. En réalité, peu de gens savent qu'il est tout à fait possible de choisir un autre assureur pour couvrir le remboursement de leurs mensualités en cas de perte brutale de revenus (décès, invalidité ou incapacité temporaire de travail). Sachez ainsi que la loi Hamon, adoptée en 2014, vous permet de changer d'assurance prêt durant l'année suivant la souscription de votre crédit, et ainsi de réaliser de substantielles économies.

Assurance-crédit immobilier : faites des économies en changeant d’assureur

Vous avez 12 mois pour changer d'assureur

La plupart des contrats d'assurance comme les assurances habitation ou automobile peuvent, d'après le code des assurances, être résiliés chaque année au moment de leur échéance. Cependant le code de la consommation confère au crédit emprunteur un autre statut et ne permet cette résiliation annuelle que si le contrat d'assurance initial le prévoit. Dans le cas contraire, si vous souhaitez changer d'assureur seule la loi Hamon vous permet, dans un délai de 12 mois suivant la signature de votre contrat, de résilier votre assurance prêt immobilier.

Les caractéristiques de la loi Hamon

Adoptée en 2014, la loi Hamon permet donc aux emprunteurs ayant souscrit un contrat d'assurance auprès de leur banque de résilier celui-ci pour un autre contrat, dans les 12 mois suivant la souscription du prêt. Cette mesure permet aux consommateurs de mettre en concurrence différentes offres pour choisir l'assurance emprunteur la moins chère, même une fois leur contrat signé.

Cliquez ici pour comparer les assurances de prêt

Seule condition, le nouveau contrat doit présenter des garanties au moins équivalentes et donc couvrir au minimum les mêmes risques que l'assurance initialement souscrite. Dans ce cas, l'organisme préteur ne peut refuser la résiliation ni facturer des frais ou pénalités liés à ce changement d'assurance. La résiliation s'effectue ainsi sans frais pour l'emprunteur. Pour vérifier l'équivalence des garanties, la banque doit s'appuyer sur la grille établie par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF). À noter également, cette dernière ne peut pas modifier les termes du contrat de prêt à la faveur de ce changement.

D'importantes économies possibles

La loi Lagarde permet depuis septembre 2010 à tout souscripteur d'un prêt de choisir librement son assurance emprunteur, du moment que celle-ci offre des garanties équivalentes à celles proposées par l'organisme préteur. Néanmoins la plupart des assurés optent par commodité (ou par peur de ne pas bénéficier des meilleures conditions) pour la formule proposée par ce dernier. Mais celle-ci est le plus souvent généraliste et identique pour tous les clients, elle peut donc ne pas être adaptée à votre situation, ou se révéler inutilement couteuse si vous avez moins de 40 ans ou présentez des risques faibles. L'assurance de votre crédit représente parfois une part importante du coût total du prêt, jusqu'à 30%, et les banques ont tendance à y appliquer de fortes marges, de l'ordre de 50% selon l'Inspection générale des finances. Aussi c'est une variable à ne pas négliger, et à prendre soigneusement en compte au même titre que le taux du crédit.

Si rares sont les emprunteurs qui font jouer la concurrence par méconnaissance de leurs droits (moins de 15%), vous avez tout à y gagner. En consultant plusieurs assureurs, vous pourrez en effet assurer votre prêt à moindres frais en optant pour une couverture individuelle adaptée à votre âge et à votre état de santé. Vous pouvez aussi choisir de renégocier votre accord avec la banque en arguant de conditions plus avantageuses proposées par un assureur externe. Les économies réalisées, loin d'être anecdotiques, peuvent être importantes et alléger d'autant le cout total de votre emprunt. Il est ainsi possible de diviser en moyenne par deux ou par trois le coût de son assurance de prêt.

L'importance de bien choisir son assurance prêt emprunteur

Pour bien choisir l'offre la plus adaptée, il est nécessaire de prendre connaissance des différentes formules existantes afin de comparer les prix. Pour que votre banque accepte de résilier votre assurance, vous devez également présenter un contrat offrant des garanties équivalentes, et donc comparer des offres similaires du point de vue de la couverture proposée. Pour connaître ces garanties, votre banque doit vous remettre un document (la fiche standardisée d'informations) qui précise cette équivalence des garanties. Les tarifs sont très variables d'une compagnie d'assurance à l'autre, le rapport va de 1 à 3, aussi n'hésitez pas à consulter un courtier ou à recourir à un comparateur d'assurance prêt immobilier pour trouver la solution la moins chère correspondant à vos besoins.