Quel coût pour quelles garanties?

Publié par le 20 mars 2015

La loi autorise le souscripteur d'un emprunt à choisir lui-même le contrat d'assurance qui le couvrira en cas de problème. A lui de comparer les offres en utilisant un comparateur d'assurance. Et s'il trouve mieux que ce que la banque lui propose, il peut opter pour la meilleure assurance. Mais sur quels critères la choisir ?

Comment est calculé le coût d'une assurance emprunteur?

Avant même d'entrer dans le détail des garanties prévues par le contrat d'assurance, le coût est ce que chacun regarde en premier ! Sachez qu'en matière d'assurance de crédit, les tarifs ne sont pas constitués à la légère et peuvent représenter jusqu'à un tiers du coût d'un crédit. Ils tiennent compte de la probabilité pour l'assureur de devoir rembourser tout ou partie des mensualités à la place de l'emprunteur. 

Voici les éléments qui entrent en ligne de compte :
- l'âge : plus on est jeune, moins le risque d'accident de santé ou de décès est important ;
- la situation professionnelle : plus elle est stable et sans danger, moins les risques d'accident, de perte d'emploi et de revenu sont importants ;
- la situation maritale : s'il y a un conjoint ou un compagnon officiel, il peut garantir le remboursement ;
- l'état de santé : fumeur ou non fumeur, maladie chronique, allergie, opérations et importants problèmes de santé antérieurs, traitement en cours.

Le principe est le suivant : si tous les voyants sont au vert, le tarif de l'assurance est le moins élevé. Dès lors que l'un de ces critères aggrave un peu certains risques, le coût de l'assurance s'oriente à la hausse.

A retenir
Lorsque l'on emprunte avec son conjoint ou son compagnon, chacun souscrit de fait à son propre contrat d'assurance, pour couvrir sa part de remboursement.


La durée d'assurance

La durée prévue du contrat d'assurance est calquée sur la durée de l'emprunt. Durant tout cette période, la cotisation d'assurance ne change pas.

Quels sont les risques couverts par une assurance de prêt? 

Les risques couverts par le contrat d'assurance emprunteur sont :
- le décès accidentel (ce qui exclut le suicide) ;
- l'incapacité temporaire de travail qui met l'assuré dans l'impossibilité provisoire d'exercer son travail de manière complète et continue.
- l'invalidité permanente totale après une maladie ou un accident grave qui empêche l'assuré de reprendre une activité susceptible de lui procurer un revenu.
- La perte totale et irréversible d'autonomie assortie de la présence nécessaire d'une tierce personne pour les actes ordinaires de la vie courante.
Quant à la perte d'emploi, la garantie est facultative. Car elle ne fonctionne que pour les salariés en CDI, seulement en cas de licenciement et si le chômage est lui-même indemnisé par Pôle Emploi ou un autre organisme d'assurance chômage.

Le conseil d'HyperAssur
Depuis le 1er janvier 2015, l'établissement de crédit doit indiquer dans son offre, le « taux annuel effectif de l'assurance » (TAEA). Ce taux doit préciser le coût de l'assurance par mois, par trimestre ou par an et le coût total de l'assurance sur toute la durée du prêt. C'est donc un excellent critère de comparaison. Mais cela ne suffit pas. Etudiez toujours très attentivement les garanties et surtout les exclusions prévues dans le contrat.