Pourquoi souscrire une assurance de prêt bancaire ?

Publié par le 13 novembre 2015

Non obligatoire et pourtant nécessaire pour concrétiser un projet, l'assurance emprunteur doit être vue comme une protection, comme une barrière pour le projet contre les aléas de la vie. On fait le point sur le véritable rôle de l'assurance de prêt.

Pourquoi souscrire une assurance de prêt bancaire ?

Dans quel cadre intervient-elle ?

L'assurance de prêt, connue aussi sous le nom d'ADI (Assurance Décès Invalidité), n'a qu'un seul objectif : garantir le remboursement du crédit en cas de défaillance de l'emprunteur. Autrement dit, si ce dernier ne parvient plus à assumer ses mensualités, l'assurance le remplace dans les remboursements.
Bien entendu, l'assurance se substitue à l'emprunteur selon certaines conditions :

  • en cas de décès de l'emprunteur
  • en cas de perte totale et irréversible d'autonomie
  • en cas d'invalidité permanente ou temporaire
  • en cas de chômage dans le cadre d'une garantie perte d'emploi (généralement optionnelle).
Comme on peut le voir, l'assurance de prêt intervient dans toutes les situations, suite à une maladie ou un accident, où l'emprunteur n'est plus capable d'assumer ses responsabilités professionnelles pour lesquelles il perçoit régulièrement une rémunération, rémunération qui lui permet de rembourser mensuellement le crédit contracté.


Quels sont les risques sans cette assurance ?

Si aucune assurance ne vient garantir le prêt, en cas de défaillance de l'emprunteur ce serait à ses proches (conjoint, enfants, héritiers) de poursuivre les remboursements. Dans le cas bien sûr où ces derniers souhaitent continuer à jouir du bien dont l'acquisition a été financée par le crédit, un logement la plupart du temps.

Si le remboursement des mensualités cesse, alors le prêteur peut engager une procédure de saisie du bien et peut initier ensuite sa vente de façon à recouvrir la somme prêtée. L'assurance de prêt sert donc à protéger l'emprunteur et sa famille des conséquences financières d'une maladie ou d'un accident, et joue également le rôle de garantie de remboursement, du capital et des intérêts pour la banque.
C'est autant une protection pour l'emprunteur que pour le prêteur, dans la limite bien sûr des franchises (ici délai d'intervention), des limites d'âge et des exclusions (certaines pathologies, certaines activités professionnelles ou privées…) et cela tout au long du prêt car sa durée de vie est celle du prêt. Pour en savoir plus sur les garanties des assurances de prêt


Une condition à l'obtention

Nous venons de le voir plus haut, l'assurance a un rôle majeur dans la vie d'un prêt. Sans elle surtout il n'y aurait pas de prêt. En effet, si la loi n'impose pas sa souscription, les banques, elles, en font la plupart du temps une condition à l'acceptation du prêt, surtout s'il s'agit d'un crédit immo. Elles sont d'ailleurs très réticentes à accorder un prêt dont l'assurance pour le garantir serait souscrite auprès d'un autre organisme.
Depuis 2010, les différentes lois (Lagarde puis Hamon) facilitent pourtant la délégation d'assurance et remettent un peu de pouvoir dans les mains des consommateurs qui peuvent désormais négocier plus facilement leurs emprunts auprès des banques.