PTZ 2013 : qu’est ce qui change ?

Publié par le 4 janvier 2013

Un amendement a été voté le 5 décembre 2012, modifiant les conditions pour bénéficier du Prêt à taux zéro renforcé (PTZ plus). L'accès au logement pourrait être restreint à cause d'un abaissement du plafond de ressources des bénéficiaires.

PTZ 2013 : qu’est ce qui change ?

PTZ+ 2013 : des conditions d'octroi plus restrictives

Le remaniement est entré en vigueur ce mardi 1er janvier 2013, ainsi, les conditions pour obtenir le PTZ+ en 2013 sont désormais plus restrictives. Pour en bénéficier, une personne seule doit déclarer des revenus compris entre 18 500 € et 36 000 € (en 2012, les revenus à déclarer s'élevaient entre 26 500 € et 43 500 €). Le PTZ Plus 2013 est donc davantage destiné aux personnes aux revenus modestes.

Autres points importants du nouveau Prêt à Taux Zéro

En plus de l'abaissement du plafond de ressources prévu, le Prêt à taux 0 ne pourra plus que représenter 35% du coût total de l'opération (40% actuellement). L'amendement souligne tout de même que « pour les logements neufs dont le niveau de performance énergétique global est supérieur à un ou plusieurs niveaux fixés par le décret, la quotité mentionnée (...) est rehaussée à un taux qui ne peut être supérieur à 40 % ».
Les conditions du différé de remboursement ont également été modifiées. Désormais, les futurs propriétaires d'un bien immobilier pourront reporter une partie ou la totalité de leur prêt à 0% afin de rembourser en priorité leur autre crédit classique. Le remboursement ne pourra pas s'étendre sur plus de 25 ans.

Pour l'obtention d'un prêt à taux zéro, votre banque vous imposera tout de même de souscrire une assurance prêt. Vous avez le choix de ne pas prendre le contrat imposé par votre banque : utilisez un comparateur d'assurance de prêt immobilier et vous trouverez certainement moins cher.