Hyperassur Pro - Auto-entrepreneur : quelles assurances pour couvrir votre activité ?

Publié par le 20 avril 2015

Sur les questions d'assurance et de prévoyance, on continue à définir les indépendants par opposition aux salariés. On les appelle « TNS », travailleurs non salariés ou même « non non » : non salariés non agricoles. La dénomination d' « auto entrepreneur » est un peu plus positive. Quant aux offres d'assurances qui leur sont faites, elles commencent à se diversifier. Hyperassur vous aiguille. 

Hyperassur Pro - Auto-entrepreneur : quelles assurances pour couvrir votre activité ?
En 2014, l'Insee a recensé 550 700 créations entreprises. Et parmi tous ces nouveaux entrepreneurs, 283 400 ont choisi le statut d'auto entrepreneur. Autrement dit plus de la moitié d'entre eux !
Il faut dire que la simplicité des démarches administratives leur permet de démarrer l'entreprise rapidement. A tel point qu'ils en oublieraient presque le volet assurances et prévoyance de leur activité.

Pourtant la question est cruciale. Car en tant que travailleurs indépendants, aucun employeur, aucun service de ressources humaines ne risquent de s'en occuper à leur place. Sauf les assureurs qui ont conçu pour eux une gamme de contrats destinés à protéger leurs risques, qu'ils soient personnels ou professionnels.

L'assurance de la responsabilité civile professionnelle
Première catégorie d'assurance à envisager est la responsabilité civile professionnelle. La RC Pro concerne les dommages, fautes, erreurs ou pannes qui peuvent être causés par l'auto entrepreneur (ou l'un de ses sous-traitants ou prestataires) durant son activité professionnelle.
Si un problème survient, d'une part l'assureur peut délivrer un conseil juridique à l'auto entrepreneur, d'autre part il peut intervenir dans les modalités de réparation ou d'indemnisation à prévoir.

Le conseil d'Hyperassur
Certains assureurs proposent des contrats d'assurance « multi garanties » ou tous risques « bureaux ». Ils couvrent la responsabilité civile professionnelle mais aussi les dommages aux biens de l'entreprise et les pertes financières causées par un sinistre.


Les risques sociaux
Les risques sociaux sont la maladie-maternité, l'invalidité, la vieillesse. L'assurance est obligatoire : elle permet d'être indemnisé dès lors que l'un de ces risques se réalise (un bras ou une jambe cassée ça peut arriver !).
Pour les auto entrepreneurs il y a un premier socle d'assurance géré par le RSI auquel l'affiliation est obligatoire. Les cotisations sociales donnent droit à une assurance maladie, maternité, invalidité et retraite dites « de base ».

Quant à la prévoyance : complémentaire santé personnelle et familiale, retraite complémentaire, dépendance, elle est libre. Mais compte tenu des faibles indemnisations versées par le RSI, elle est fortement conseillée. Heureusement pour les auto entrepreneurs, il y a un coup de pouce fiscal à la clé. Ainsi, certains contrats de prévoyance les autorisent à déduire leurs cotisations d'assurance maladie et prévoyance de leur bénéfice imposable. Ce sont les contrats dits « Madelin ». A choisir en priorité absolue.

A retenir
L'affiliation au RSI est obligatoire pour tous les actifs qui participent à l'entreprise sans exception, y compris le conjoint, concubin ou partenaire de PACS qui participe bénévolement à l'activité de l'auto entrepreneur. Attention c'est sérieux ! Le risque est de se voir accusé de travail dissimulé, avec à la clé un redressement et une forte amende.