Assurance scooter : le parcours du combattant

Publié par le 31 mai 2012

Ca y est, vous avez franchi le pas ! Vous venez de signer un bon de commande pour le "scoot" que vous lorgnez depuis quelques temps ! Vous vous mettez donc au scooter pour éviter les bouchons, les trajets pénibles dans les transports en communs... Alors pour repartir avec le scooter de vos rêves de chez le concessionnaire, vous devrez avoir souscrit une assurance moto. Et là, les choses peuvent se compliquer.

Les difficultés que vous allez rencontrer

Vous avez un bonus en assurance auto et vous souhaitez en bénéficier pour assurer votre scooter 125 cm3.

La plupart des assureurs tiendront compte de vos antécédents d'assurance auto. Certains ne reprendront que partiellement votre bonus auto du fait de votre inexpérience en scooter, d'autres accepteront de reprendre la totalité... Un point important car au final, la prime à payer n'est pas la même.

 

Les moyens de protection : même chose, certains assureurs exigeront un antivol bien sûr, mais aussi un garage et/ou un box privé pour vous garantir contre le vol. Ces exigences varient énormément en fonction du lieu de stationnement la nuit de votre scooter mais aussi de l'assureur et de ses "règles d'acceptation".

 

L'obstacle le plus important viendra du fait que certains assureurs, souvent ceux qui sont compétitifs en matière de prix et aussi de garanties, ne proposent de contrats 2 roues qu'aux personnes déjà assurés chez eux. Ils vous proposent en général de souscrire en plus de votre 2 roues un autre contrat (auto, habitation, assurance vie...). Ces assureurs compétitifs sont souvent intéressants pour ceux qui veulent souscrire un contrat d'assurance scooter digne de ce nom car nombreux sont les contrat chers avec de faibles garanties.

Des critères qui varient énormément d'un assureur à un autre

Peut être le savez-vous déjà, en assurance auto, les prix et les montants des franchises varient énormément d'un assureur à un autre pour un même profil. Et c'est encore plus vrai pour les 2 roues. Alors comparer les prix, les garanties et les franchises, c'est incontournable lorsqu'on recherche ce type d'assurance. Allez même au delà d'une simple comparaison, certains assureurs ont une politique différente d'acceptation des risques en fonction de leurs agences. Autrement dit, chez l'assureur A à Paris vous ne pourrez pas vous assurer tous risques mais dans l'agence de Boulogne-Billancourt du même assureur, aucun problème !

La garantie incontournable : la garantie corporelle du conducteur

En 2 roues, les risques de blessures que vous encourez sont bien plus importants qu'en auto, c'est pourquoi nous vous conseillons de souscrire dans tous les cas la garantie corporelle, appelée encore garantie corporelle du conducteur (ou du pilote). Cette garantie prévoit le versement d'un capital en cas d'invalidité ou de décès du conducteur du 2 roues.

Attention, les assureurs expriment cette garantie corporelle sous forme d'un montant maximum versé. Ce capital correspond au maximum versé en cas d'invalidité et non pas en cas de décès. En général, en cas de décès, le capital versé est bien inférieur au maximum prévu en cas d'invalidité. Vous devez lire dans le détail les devis que vous obtiendrez.

Quoi qu'il en soit, restez prudent, surtout par temps de pluie, et n'oubliez pas que tous les automobilistes ne vous voient pas forcément aussi bien que vous les voyez.

Pour plus de renseignements, vous pouvez aussi visiter le site officiel de la FFSA, Fédération Française des Sociétés d'Assurances.