De nombreux conducteurs de 50 cm3 sans permis ni assurance

Publié par le 19 mars 2010 De nombreux conducteurs de 50 cm3 sans permis ni assurance

De plus en plus nombreux sur les routes, les jeunes conducteurs de deux-roues de 50 cm3 circulent régulièrement sans BSR (brevet de sécurité routière), ni assurance. Les jeunes pilotes, moins expérimentés que leurs aînés, sont pourtant d'autant plus vulnérables aux dangers de la route. D'autant que la législation impose qu'un jeune possède le BSR, l'équivalent du permis de conduire pour tout deux-roues de 50 cm3, pour que son cyclomoteur soit assuré.

Du moins en théorie. « De nombreux parents font des demandes d'assurance et découvrent que leur enfant doit être titulaire d'un BSR. Et le temps que la procédure soit mise en place, un jeune conducteur a toute liberté d'utiliser son véhicule », affirme un agent d'assurance. D'autant plus que les 50 cm3 mis en circulation avant 2004 ne sont pas obligés d'être immatriculés. A ce titre, de nombreuses personnes jugent qu'il n'est pas nécessaire de les assurer.

Travail de prévention

Un travail de prévention a donc été mis en place par le ministère de l'Éducation nationale dès la 5e et pour les adolescents de 14 ans. C'est la première étape de l'ASSR (attestation scolaire de sécurité routière). Une formation obligatoire pour tout prétendant au BSR (brevet de sécurité routière).

Le second niveau est passé à 16 ans ou en classe de 3e. Il est également obligatoire pour prétendre au passage du code de la route et de la conduite à 18 ans.

Le BSR doit être passé dans une auto-école agréée et comporte cinq heures de formation.