Assurance vie - Assurance décès : Ne les confondez plus

Publié par le 31 octobre 2014

Lorsqu'il s'agit de souscrire à un contrat d'épargne, de prévoyance ou un placement, il est facile de ne pas s'y retrouver. Quel type de contrat choisir pour quel besoin ? Malgré un nom qui appelle à la confusion, l'assurance vie et l'assurance décès sont des contrats très différents. Hyperassur vous explique tout. 

Assurance vie - Assurance décès : Ne les confondez plus
L'assurance vie - un placement sûr
L'assurance vie est un placement. Souscrit auprès d'un organisme d'assurance, c'est le placement d'un capital qui va fructifier. Pour les contrats sur fond en euros, le capital génère des intérêts chaque année. Pour les contrats en unité de compte, le capital fructifie selon les plus-values des supports financiers choisis.
Ce contrat d'assurance peut servir à constituer une épargne pour financer des projets, préparer une retraite. C'est un support très souple, pas de versements obligatoires et le capital reste toujours disponible. De plus, au décès de l'épargnant, le montant du contrat est transmis aux bénéficiaires, choisi par celui-ci, sans droits de succession. Grâce à sa grande stabilité l'assurance vie est le placement préféré des Français. 

L'assurance décès - une assurance pour protéger vos proches
C'est un contrat d'assurance dans le sens classique du terme. L'assuré cotise mensuellement en échange d'un capital prédéfini versé à un ou plusieurs bénéficiaires en cas de décès, d'invalidité ou de perte d'autonomie. C'est un contrat de type prévoyance et non une épargne. Plus le contrat est souscrit tôt, dès 40 ans pour certains, plus les cotisations sont faibles. L'assurance décès s'adresse en priorité aux personnes qui assument seules les revenus du foyer et qui veulent protéger leur proche si d'aventure elles n'étaient plus capables d'assumer cette charge. 

Pour conclure, s'il fallait trouver un point commun à l'assurance vie et à l'assurance décès, ce serait leur vocation de transmission. En effet, ces deux contrats bénéficient d'une fiscalité allégée pour faciliter les successions.